article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Des idées aux actes

Un sacré pas à franchir

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! » De nobles idéaux, tout le monde en a. Mais lorsqu’il s’agit de passer à l’acte, de mettre ses comportements en accord avec ses paroles ou ses idées, c’est une autre paire de manches… pour la plupart d’entre nous. Pourtant des gens arrivent, semble-t-il, à tendre vers plus de cohérence. Nous en avons rencontré quelques-uns : un ingénieur, une étudiante, un membre du personnel d’une ONG...

Comme l’a bien compris Bono, le très célèbre chanteur du groupe U2, il est fort sympathique de prononcer de beaux discours sur la pollution ou les inégalités Nord-Sud. Mais lorsque les idées sont en contradiction avec le comportement personnel, lorsqu’on défend les plus démunis et que, dans le même temps, on travaille avec ClearChannel [1], mieux vaut peut-être s’interroger ?

Rendre la vie plus enrichissante

La plupart d’entre nous critiquons et jugeons facilement le système dans lequel nous sommes. Nous voudrions vivre dans un monde moins pollué, sans multinationales prédatrices, sans délocalisations, selon un modèle plus équitable et plus solidaire. Cependant, lorsque l’étape de la critique est dépassée, nous nous sentons souvent bien impuissants face à la réalité. Pourtant, certain(e)s d’entre nous ont décidé, malgré tout, de montrer que vivre autrement, en respectant mieux ses valeurs, est possible. Pour elles et pour eux, agir en meilleure cohérence avec ses dires est faisable. Les uns vont choisir de modifier sensiblement leur manière de vivre, de consommer, ou de se déplacer… D’autres s’engager et militer au sein d’associations ou d’ONG. Chacun d’entre nous cherche à donner du sens à sa vie. Si certains le trouvent dans le bouddhisme ou le sport, d’autres le découvrent dans l’engagement. Pour Luc Degraer, par exemple, se déplacer à vélo et réduire l’utilisation de la voiture permet de rester en forme, d’éviter le stress, tout en étant écologiste.

Pour Stéphane Desgain, « s’investir dans un combat, être militant, rend la vie plus sympathique et plus enrichissante. Les personnes qu’on rencontre dans les associations, qui sont motivées par ce qu’elles font, sont des individus qui ont l’air globalement intéressants, assez contents et heureux. »

(...)

Et aussi :

* Bernard Hennebert : « L’emmerdeur de service »
* Stéphane Desgain : « A chacun de définir ce qui donne du sens à son action »
* Olivier Sidler : « L’énergie, une question de survie »
* Luc Degraer : « Un p’tit vélo dans la tête »
* Emilie : « Se détacher du système »
* Michel et Mireille : « La cohérence par de simples gestes quotidiens »
* Claire : « La simplicité volontaire »

<td style="vertical-align: top; background-color: rgb(256, 256, 256);"><font style="font-weight: bold;" face="Verdana, sans-serif">Lire cet article (3 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

[1ClearChannel est une multinationale étasunienne qui a fortement soutenu Bush lors de la dernière campagne présidentielle. Très implantée en Belgique, elle s’est emparée d’une bonne partie des espaces publicitaires et détient un quasi monopole sur l’organisation d’événements (concerts, spectacles…). La présence d’une telle organisation est lourde de conséquences : uniformisation des programmations, forte augmentation des prix des places de concerts, choix des artistes en fonction de leur rentabilité, etc.

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2