article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Curé, joueur de foot, infirmier, manutentionnaire...

Quels jobs pour les Noirs chez nous ?

Tiens, le nouveau prêtre est noir ! Et l’échevin aussi. Venus d’Afrique, ils exercent en Belgique des métiers très visibles, sous l’œil d’un public qui a cessé de s’étonner...

« Victor ? C’est un prêtre avant tout, tranche Marcel Lagast, président de la fabrique d’église de Beez. Il est petit par la taille, mais grand de cœur. » L’arrivée de Victor, il y a deux ans à Beez, a créé un événement dans cette petite commune de 1.500 âmes du Namurois. Fraîchement débarqué du Congo-Brazzaville, le nouveau prêtre était africain. « Je me suis d’abord dit que l’on devait vraiment manquer de vocations, avoue Andrée Godfroid, l’une des fidèles du curé. Puis, j’ai découvert une personne qui voulait apporter du nouveau dans le village. »

Noir, il a créé la surprise

Le père Victor Abagna-Mossa préfère s’habiller de cuir et ne cherche pas à afficher les attributs de sa fonction. « Les prêtres sont comme ça à Namur, annonce-t-il. Nous ne nous forçons pas. D’autant que je suis aussi aumônier à l’hôpital et que je veux mettre tout le monde à l’aise. » (...)

Et aussi :

* Une communauté bigarrée
* Tous égaux face à l’emploi ?

<td style="vertical-align: top; background-color: rgb(256, 256, 256);"><font style="font-weight: bold;" face="Verdana, sans-serif">Lire cet article (4 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2