article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Un monde sans pétrole, un monde plus doux ?

Les réserves d’énergies fossiles ne sont pas infinies. Les prix vont immanquablement grimper. Il est temps d’inventer comment vivre autrement.

Que mettez-vous dans le réservoir de votre voiture ? Et dans votre chaudière ? Cet ananas, comment est-il arrivé dans votre supermarché, si loin de son lieu de culture ? Et ce seau en plastique, de quoi est-il constitué ? Ce shampooing ? Le bitume de nos routes ? Dans nos champs immenses, ces cultures à coup de pesticides sont elles aussi rendues possibles, encore et toujours, par le pétrole.
Après la Seconde Guerre mondiale, notre société des transports et de la chimie s’est construite sur cet or noir offert par notre Terre, facile à extraire, aisé à transporter et au fort rendement énergétique. Devenu la première source d’énergie primaire dans le monde, le pétrole est aujourd’hui consommé au rythme de 4 barils (un baril contenant 159 l) par personne et par an. Mais de façon très inégale : 11 barils par un Européen, 20 par un Etasunien, 1,5 par un Chinois [1]. Des chiffres qui laissent présager une demande sans cesse croissante, à mesure que se développeront l’Inde ou la Chine.
Or le pétrole, comme les autres énergies fossiles, n’est pas renouvelable. Les champs pétroliers voient leur production décliner en vieillissant, leur débit diminuer. De nouvelles sources d’approvisionnement sont encore découvertes, mais elles sont de plus en plus rares, difficiles d’accès et coûteuses à exploiter. Aussi, depuis le milieu des années 80, consommons-nous plus de pétrole que nous n’en découvrons.
La production pétrolière mondiale devrait suivre une courbe en cloche : elle augmente lentement, atteint un seuil, un pic, plafonne, puis diminue tout aussi lentement. Le pic, selon les différentes estimations, a été atteint en 2005, ou le sera d’ici 2030. La difficulté d’évaluer précisément les réserves et les inconnues que sont les facteurs géopolitiques, économiques et climatiques expliquent ces différences.

(...)

<td style="vertical-align: top; background-color: rgb(256, 256, 256);"><font style="font-weight: bold;" face="Verdana, sans-serif">Lire cet article (5 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

[1Chiffres de l’Institut français du pétrole, www.ifp.fr.

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2