article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Kumi Naïdo, nouveau directeur de Greenpeace international

« On ne changera pas la science, bien la politique »

Kumi Naidoo, un Sud-Africain noir, vient d’être désigné à la tête de Greenpeace international, une ONG planétaire majeure de notre temps. Dans le spleen de l’après Copenhague, qu’est-ce que cette nomination signifie pour Greenpeace ? Quel impact aura-t-elle sur le travail avec les autres ONG ? Et sur les prochaines mobilisations de la société civile ?

Il est encore jeune, 45 ans, et affectionne les gestes amples. Lorsque Kumi Naidoo s’exprime, tout son corps participe à l’effort de persuasion. Sud-Africain d’origine indienne, diplômé en sciences politiques, il a lutté contre l’apartheid, connu la prison et l’exil en Grande-Bretagne, avant de retourner au pays natal lorsque Nelson Mandela est arrivé au pouvoir. Venu des mouvements de lutte contre la pauvreté, il a rejoint Greenpeace international en novembre dernier. Sa désignation à la tête de l’organisation représente un puissant porte-voix pour les pays du Sud. Et marque la volonté de l’une des plus puissantes ONG planétaires de se rapprocher des mouvements sociaux.

(...)

Lire cet article (2 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2