article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Est-ce la fin du travail servile en Asie ?

Grèves en Chine et au Cambodge, émeutes au Bangladesh : une vague d’agitation sociale frappe l’Asie. Avec succès. Les travailleurs en colère ont obtenu des augmentations salariales. C’est le résultat d’une recomposition des organisations de défense des travailleurs qui, après 15 ans de globalisation, ont modifié leur stratégie. Est-ce la fin du travail servile dans « l’usine du monde » ?

L’exemple est venu de Chine, qui connut au printemps 2010 pas moins de 27 mouvements de grève dans ses usines. Cette agitation, peu commune dans l’Empire du Milieu, fut payante. Les grévistes de Foxconn, géant de l’assemblage électronique qui sous-traite notamment pour Dell et Apple, obtinrent 30 % de hausse des salaires. Au même moment, les ouvriers de Honda arrachaient, eux, une majoration de 60 %.
En été, le front se déplaçait vers le sud, au Bangladesh, où les couturières bloquèrent leurs usines, paralysant l’un des secteurs clés de l’économie nationale, l’industrie textile. La fronde contraignit patrons et gouvernement à doubler pratiquement les salaires, qui passaient de 18 à 32 euros par mois, sans d’ailleurs apaiser la colère des travailleuses, l’explosion des prix de l’alimentation dévorant les hausses salariales.

(...)

Lire cet article (2 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2