article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Diminuer sa consommation de viande : une piste d’avenir

A l’heure où sont mis en évidence les graves problèmes de pollution engendrés par l’élevage industriel et les pathologies liées à une (sur)consommation de produits carnés, diminuer sa consommation de viande ou carrément arrêter d’en manger commence à sonner comme une évidence.

En 2050, la population humaine comptera neuf milliards d’habitants. Nous sommes sept milliards aujourd’hui et nourrir deux milliards de bouches supplémentaires est un véritable défi, comme l’affirment certains experts, dont Bernadette Merenne, professeur de géographie économique à l’Université de Liège. Elle explique, dans Nourrir les hommes aujourd’hui et demain [1], que l’accroissement de la consommation de viande dans le monde aura d’importantes conséquences sur l’avenir de la situation alimentaire mondiale. Les chercheurs de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) prévoient que la production de viande sera de 465 millions de tonnes en 2050, soit environ deux fois plus que la production actuelle. Le problème, c’est que le bétail consomme 60 % de la production mondiale de céréales, détournant ainsi des ressources nécessaires à l’alimentation humaine. Au total, l’élevage occupe 70 % de l’ensemble des terres agricoles, 30 % de la surface émergée (et non recouverte de glace) de la Terre et accapare 70 % des ressources en eau douce disponibles. Augmenter notre consommation de viande contribuera inévitablement à épuiser les ressources vitales de la planète. Une solution semble donc s’imposer : réduire la proportion de produits carnés dans notre alimentation, voire même opter pour le végétarisme.

(...)

Lire cet article (4 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2