article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Atiq Rahman (scientifique bangladeshi)

« Les réfugiés du climat poseront des bombes »

« Si les vrais responsables du réchauffement ne prennent pas leurs responsabilités, nous allons au devant de vastes déplacements de population. Tôt ou tard, les réfugiés poseront des bombes en Europe et aux Etats-Unis. Personne ne veut de ce scénario, il est temps de l’éviter ! » Ainsi parle Atiq Rahman, l’un des meilleurs experts du changement climatique. Un homme peu familier de la langue de bois… Rencontre et entretien au Bangladesh.

Atiq Rahman fait partie de ces croisés de l’environnement trop peu connus en Europe. Il a pourtant été honoré du titre de « champion de la planète » en 2008 par les Nations unies. Familier du GIEC, il appartient au groupe des scientifiques qui ne craignent pas de quitter le confort de leur laboratoire ou de leur institut de recherches pour dénoncer les grands maux qui accablent la planète.

Le « champion » des risques climatiques

Imagine a rencontré ce scientifique au siège de son organisation, à Dacca (la capitale), pour un entretien à bâtons rompus. Quelques semaines auparavant, Mapelcroft, un cabinet d’études britannique spécialisé dans l’aide aux investisseurs, avait évoqué le Bangladesh comme le pays destiné à être le plus durement frappé par le réchauffement du climat. Particularité de la prédiction : elle ne prenait pas seulement en compte la traditionnelle exposition aux cyclones et aux inondations, mais aussi la démographie, l’état de santé de la population, le niveau de développement agricole et de sécurité alimentaire du pays, l’état de ses infrastructures, la capacité de ses autorités et institutions à faire face aux problèmes, etc. Voici le regard froid et distant d’un scientifique qui, pourtant, ne cache ni son empathie pour les victimes ni sa colère envers les principaux responsables du réchauffement.

(...)


Lire cet article (2 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2