article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Pourquoi l’Europe a-t-elle peur ?

Ascenseur social en panne, chômage pléthorique, hausse des prix de l’énergie, de l’alimentation, des loyers, crainte de l’immigration, des changements climatiques : les Européens vivent dans la culture de la peur. Leurs craintes s’incarnent en partie dans le présent, mais se projettent surtout dans l’avenir. Un avenir que les classes moyennes imaginent, à tort ou à raison, plus difficile qu’aujourd’hui. A bien y regarder, les peurs des Européens sont essentiellement tournées vers l’Autre. Un Autre imaginaire qui est tour à tour terroriste, envahisseur ou voleur d’allocations.

Le constat que l’Europe, pourtant riche et surprotégée, cultive ses peurs n’est pas neuf. Un chercheur français, Dominique Moïsi, l’a même formalisé dans un essai, La géopolitique de l’émotion. Selon lui, les peurs européennes, et plus largement les peurs occidentales, trouvent leur origine dans la mondialisation de l’économie qui a commencé dans les années 90. Car dans le nouveau village global, l’Occident a cessé d’être le centre du monde. Ses usines se retrouvent en concurrence directe avec les unités asiatiques aux coûts de production plus bas. Ses modèles culturels véhiculés par les séries télévisées ou les reportages de TV5 Monde se font tailler des croupières par les comédies musicales bollywoodiennes, venues d’Inde, et les telenovelas brésiliennes que les familles du Sud ont déjà massivement adoptées. L’Occident n’est même plus la référence exclusive de l’information. Al-Jazira, télévision qatarie, s’est largement imposée durant la seconde guerre du Golfe face à CNN et Euronews. Et voilà qu’au printemps dernier, durant les révolutions arabes, les manifestants ont pris, commenté et diffusé eux-mêmes les images de leur révolution, s’affranchissant complètement des médias occidentaux.

(...)

« La peur a émoussé la capacité de résistance des populations au contrôle social »
La peur de l’Autre a connu un paroxysme le 11-Septembre, alors que les tours new-yorkaises s’effondraient. Une peur mauvaise conseillère qui poussa de nombreux Etats, dont la Belgique, à se doter d’un arsenal de lois antiterroristes, selon Dan Van Raemdonck, porte-parole du Comité T (T comme terrorisme). Ces lois d’exception ne garantissent plus le respect des droits fondamentaux. Le Comité T, porté par des défenseurs des droits de l’homme, surveille l’application de ces lois et dénonce, au besoin, ses excès. Interview.

(...)

Comment nous avons « fabriqué » les pirates de Somalie
Quoi de plus inquiétant qu’un pays comme la Somalie, en guerre depuis 20 ans, gravement pollué, et générateur d’une importante immigration ? Pourtant la Somalie est devenue ce que l’Occident en a fait. Quand la peur de l’Autre est comme un retour de boomerang.

(...)

Lire cet article (4 pages) dans le magazine papier disponible chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander par courriel (nous vous l’enverrons par la poste, voir tarif ici) ou l’acheter au format PDF (3 euros).

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2