article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Protéger la nature, ça marche ! - dossier

Autrefois menacés, les rapaces et d’autres oiseaux prestigieux retrouvent leurs quartiers dans nos campagnes et jusqu’à Bruxelles. Dans les forêts, les grands mammifères n’ont jamais été aussi nombreux, tandis que le lynx a fait son grand retour et que le loup frappe à nos portes. Fruit de trente ans de conservation de la nature, ce ravissement pour les sens invite à mille découvertes. Il représente, aussi, une opportunité idéale pour interroger notre relation à la nature et à la biodiversité.

Quentin et Violaine n’en reviennent pas. Quel week-end printanier extraordinaire ! Samedi matin : long arrêt, avec les enfants, devant l’écran géant installé dans la station de métro de Bruxelles central pour observer les jeunes faucons pèlerins de la cathédrale Sainte-Gudule, filmés au nid quelque 60 mètres plus haut. Vers 11 heures : début de la balade en Ardenne, à la rencontre des grues cendrées et des milans, espèces migratrices désormais implantées par dizaines dans l’est du pays. Le soir, il a fallu trancher : balade guidée à l’écoute des hiboux petits-ducs en Famenne et logement dans le confort douillet d’un gîte nature ? Ou bivouac de fortune, dans la ramure d’un grand chêne, avec observation d’une famille de blaireaux aux jumelles infrarouge  ? La marmaille a tranché, va pour le grand chêne ! Il faut dire que la promesse d’observer de jeunes cigognes noires, grâce à la webcam branchée sur le nid, a aidé à la résolution du dilemme. Perturbée par les grattements d’un raton laveur, la petite famille a eu bien du mal à s’endormir. Le lendemain, rebelote ! Cachés derrière les vitres sans tain d’un abri aménagé sous le niveau de l’eau, parents et enfants se sont régalés des allées et venues d’un groupe de castors, en plein entretien de leur barrage sur un affluent de l’Ourthe. Dommage que le week-end se soit soldé par la découverte d’un lynx victime de la circulation. Encore un ! Décidément… Avant-hier, au journal télévisé, n’avait-on pas parlé d’un loup tué par un camion ?

(...) Dossier de 5 pages

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2