article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Nucléaire : ce qu’ils ne vous disent pas

Sur le thème « Posez-nous vos questions, nous y répondrons », les partisans du nucléaire prétendent jouer la transparence… mais évitent soigneusement les sujets qui (les) fâchent.

Désireux de peser sur le débat relatif au calendrier de fermeture des centrales belges, les professionnels de l’atome (Electrabel GDF Suez, Areva, Agoria, Belgoprocess…) regroupés au sein du Forum nucléaire mènent depuis quelque temps une intense campagne de marketing [1] visant à assurer les citoyens des qualités et vertus de leur core business. Selon un schéma déjà utilisé en 2009, sous couvert de répondre sans tabou ni langue de bois aux questions de M. et Mme Tout-le-Monde, l’opération distille un plaidoyer pro-nucléaire sans nuance(s) ni distance.
A l’instar du Forum nucléaire, nous considérons que « la nécessité de disposer d’une information correcte et fiable sur l’impact du nucléaire dans la vie de tous les jours demeure importante ». Il nous a dès lors semblé utile de rappeler quelques éléments « corrects et fiables » passés sous silence alors qu’ils sont indispensables à une bonne compréhension des enjeux.

(...)

[1Le journal L’Echo avait alors estimé le coût de l’opération à deux millions d’euros.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2