article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Le paradoxe d’une démocratie écologique

La démocratie prend du temps. Or le temps presse, car les graves crises écologiques ont déjà commencé. Il y a là un paradoxe : l’urgence écologique est-elle compatible avec la démocratie ?

Voilà près de 40 ans que nous connaissons l’urgence de la situation, mais presque rien n’a bougé. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé !
Combien d’associations, d’ONG, de journaux ou de partis politiques ont-ils été créés ? Honnêtement, quel est le bilan de 40 ans de partis écologistes dans le monde ? Et même si les écologistes parvenaient demain au pouvoir dans tous les pays du monde, quel changement radical pourraient-ils encore apporter en moins de 15 ans ?
Nos démocraties représentatives semblent réellement impuissantes à surmonter les crises écologiques globales. Pire, elles s’y enfoncent… avec l’aval de la majorité des électeurs ! Que peut-on en conclure ? Et que faire ? Des questions fondamentales auxquelles des ouvrages récents tentent de répondre. Chacun à sa manière…

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2