article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

La géothermie, une énergie à creuser

La géothermie exploite la chaleur du sous-sol pour produire de l’énergie. En Wallonie, une étude de potentiel est en cours et plusieurs projets pilotes sont relancés, notamment à Mons, où la géothermie chauffera la future gare ainsi que des bâtiments annexes.

La géothermie est jusqu’ici l’une des sources renouvelables les moins connues et les moins exploitées. Mais la flambée du prix des énergies fossiles pourrait modifier la donne. On observe en effet aujourd’hui un regain d’intérêt en Europe pour cette source renouvelable.

2050 : dix fois plus qu’aujourd’hui

Les technologies géothermiques permettent de ramener la chaleur du sous-sol en surface. Les besoins de chauffage peuvent ainsi être couverts et dans certains cas, si la température extraite est suffisante, elle peut être utilisée pour produire de l’électricité (lire encadré p. 27). Une vingtaine de pays exploitent déjà leurs ressources géothermiques pour produire de l’électricité renouvelable. Les principaux producteurs sont les Etats-Unis, les Philippines, l’Indonésie, le Mexique et l’Italie. L’Islande, située sur une zone à haute intensité géothermique, couvre 25 % de sa consommation électrique de cette façon. La France et l’Allemagne développent également la filière, mais comme les ressources sont situées plus en profondeur, les projets nécessitent davantage d’investissements.

(...)

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2