article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Luc Barbé

La Belgique et la Bombe

Quelle a été la participation de la Belgique à la prolifération nucléaire internationale ? Luc Barbé, formateur et consultant indépendant, chercheur associé d’Etopia, publie un livre sur la question, fruit d’un important travail de recherche inédit. Il présente ici la substance de son ouvrage. A souligner : « Un monde sans arme nucléaire n’est plus une utopie. »

Le fait que les premières bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki aient été produites grâce à de l’uranium du Congo belge est assez connu. Mais est-ce la seule contribution belge aux programmes nucléaires militaires ? Poser la question, ce n’est pas encore tout à fait y répondre. C’est pourquoi j’ai effectué sur le sujet une recherche inédite.
Analysant les programmes d’armement nucléaire d’une quinzaine de pays, j’ai vérifié si une contribution belge y figurait, comme par exemple la fourniture de technologie nucléaire par une entreprise ou un centre de recherches. J’ai dû consulter des dizaines de livres, de sites web et d’archives : les résultats sont alarmants. La Belgique n’a pas seulement aidé les Etats-Unis et la Grande-Bretagne à se procurer la bombe atomique, elle a aussi joué un rôle dans les programmes nucléaires militaires d’une dizaine d’autres pays, en général avec l’approbation du gouvernement belge, et de façon tout à fait discrète.
La France, l’Irak, l’Iran, la Libye, Israël et la Corée du Sud, Taïwan et le Pakistan ont ainsi bénéficié, d’une manière ou d’une autre, d’un soutien ou d’une participation belge dans leurs efforts pour se doter de la bombe atomique. Mon livre propose une étude pays par pays, qui raconte l’histoire de la prolifération nucléaire et analyse les tensions au Moyen-Orient sous l’angle particulier de la course à l’armement nucléaire. Il se termine par une série de recommandations politiques concrètes.

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2