article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

En wwoofing, à la Bertine

Depuis 1971, le réseau Wwoof (World Wide Opportunities on Organic Farms) met en relation des volontaires prêts à échanger quelques heures de travail contre le gîte et le couvert avec des agriculteurs bio désireux de partager leur expérience. Voilà comment est né le concept de wwoofing. Une façon originale de passer ses vacances, d’apprendre les langues, voire, pour les plus motivés, de s’initier au métier. Reportage dans une ferme de Saint-Maime, au cœur des Alpes-de-Haute-Provence.

L’aiguille de l’horloge marque à peine le milieu de la matinée et déjà le mercure flirte avec la barre des 30 degrés ! Stephen, le maître des lieux, s’est enfermé à l’ombre de son atelier pour réparer les pièces du vieux tracteur. L’homme n’aime pas beaucoup les appareils photos des journalistes mais se confie volontiers. Il aime se définir comme « un paysan bricoleur et autodidacte ». Avec sa femme, Anne-Marie, ils ont acheté la ferme à la fin des années 70. « Et tout appris sur le tas. » Entre les fracas de ferraille, des voix s’échappent d’un poste de radio grésillant. En cuisine, sa fille, Camille, prépare les quiches qu’elle va vendre sur le très touristique marché de Forcalquier. Paco, le stagiaire angolais, s’occupe de la fabrication des fromages. A la Ferme de la Bertine, c’est une journée de dur labeur comme tant d’autres qui s’annonce… Etrangères à cette agitation, Romane et Perette, les vaches de race Abondance, la traditionnelle laitière de Haute- Savoie, ruminent dans leur pré. Sous les mirabelliers, quelques poules caquettent en liberté.
La famille Berne accueille des stagiaires depuis près de deux décennies. Plus récemment, elle a aussi ouvert ses portes aux wwoofers. Pour ces petits paysans, qui travaillent dur à faire revivre une agriculture traditionnellement respectueuse de l’environnement, tout coup de main est le bienvenu. « C’est également une façon de s’ouvrir au monde, de voyager », s’enthousiasme Stephen, qui n’a pas le loisir de partir en vacances loin de sa Provence. Des wwoofers venus d’Allemagne, d’Italie, du Canada, des Etats-Unis et même du Japon ont séjourné dans sa ferme.

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2