article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Colombie

La paix à portée de main ?

La guérilla des FARC et le gouvernement colombien négocient depuis octobre 2012 une paix définitive. Ce dialogue, très cadré et totalement secret, a déjà couché sur papier les cinq sujets à trancher et engrangé un accord sur le premier point. Il reste à boucler le reste, et rapidement, car le temps joue contre les négociations.

La Colombie n’a jamais été aussi près d’un accord de paix, lance Ariel Fernando Ávila, jeune coordinateur de l’Observatoire des conflits armés, basé à Bogotá, la capitale colombienne. Le gouvernement et la guérilla des FARC se rencontrent secrètement depuis un an et, selon mes informations, les parties sont proches d’un accord. »
Si les négociations qui se tiennent actuellement à Cuba aboutissaient, elles mettraient un terme à 50 ans d’une guerre civile qui a opposé l’armée régulière colombienne, trois mouvements de guérilla, des gangs de narcotrafiquants et diverses milices privées, faisant près d’un million de morts et quatre millions de déplacés.
Pourquoi la Colombie peut-elle aujourd’hui rêver à la paix, alors que les trois tentatives précédentes (1982, 1990 et 1999) ont échoué ? « Parce que les différents acteurs du conflit se sont profondément transformés, précise Ariel Fernando Ávila. Narcotrafiquants, guérillas et milices privées ont perdu une part de leur force de frappe. Quant aux autorités colombiennes, elles ont abandonné l’espoir d’une victoire militaire. »

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2