article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Nos vies à bas prix

Initialement, le low cost était une forme d’innovation. Il s’est peu à peu répandu et dévoyé, avant de se transformer en raboteur de coût à tout prix – social et environnemental.

« Le low cost ? Il est devenu un nouvel art de vivre… »
Ce constat, dramatique, c’est le chercheur du département des Sciences et Gestion de l’environnement de l’ULg Pierre Ozer qui le fait.
« Je donne parfois des conférences l’après-midi avec des écoliers, et le soir avec les parents. Et lorsque je demande aux enfants qui a déjà pris l’avion, ils sont neuf sur dix à lever la main ! Alors que leurs parents ne sont qu’un sur dix à l’avoir fait petits… C’est devenu un droit acquis de voyager en avion pour moins cher que ce que coûte le trajet jusqu’à l’aéroport. » L’association des compagnies low cost Elfaa, assurant 43 % des vols intra-européens, se réjouit ainsi d’une constante augmentation de son trafic pour la huitième année consécutive [1].

(...)

[1www.elfaa.com. L’association comprend easyJet, Flybe, Jet2.com, Norwegian, Ryanair, SverigeFlyg, transavia.com, Volotea, Vueling et Wizz Air. Ils ont transporté plus de 200 millions de passagers, réalisant 6,7 % de croissance entre juillet 2012 et juillet 2013.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2