article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

La fulgurante envolée du tourisme mondial

Avec un milliard de voyageurs internationaux en 2012, l’industrie touristique pèse aujourd’hui aussi lourd que celle du pétrole ou de l’automobile.

Depuis les années 50, le tourisme n’a cessé de se développer  ; les congés payés, notamment, ont permis qu’il ne soit plus un privilège réservé à quelques nantis. D’après l’Office mondial du tourisme (OMT), le nombre de touristes internationaux a passé le seuil du milliard en 2012. Un peu plus de la moitié de ces voyageurs se déplacent pour des loisirs, les autres pour des raisons professionnelles, du tourisme médical, des visites aux amis et à la famille [1].
Ce chiffre historique traduit une évolution caractéristique des 20 dernières années : l’accès au temps libre et aux loisirs des populations non occidentales. « La mondialisation des touristes, c’est le phénomène nouveau des vingt dernières années ! », note Saskia Cousin, une anthropologue française. L’Asie-Pacifique et l’Afrique sont ainsi les régions où la croissance est la plus dynamique. La Chine, par exemple, est largement en tête pour les dépenses touristiques, avec 102 milliards de dollars en 2012, soit 37 % de plus qu’en 2011. L’Europe reste toutefois championne toutes catégories : en 20 ans, elle a doublé le nombre d’arrivées de touristes internationaux (534,2 millions) et a absorbé, en 2012, 43 % des recettes du tourisme mondial.

(...)

[1Pour l’OMT, ces catégories font aussi partie de la définition du touriste.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2