article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

11 milliards en 2100 ? Est-ce jouable ?

« La population mondiale devrait atteindre les 11 milliards d’individus d’ici la fin du siècle. » L’annonce faite par les Nations unies le 13 juin dernier a surpris. Aujourd’hui, nous sommes 7,2 milliards sur la planète et la progression pour les décennies à venir serait la suivante : 8,1 milliards en 2025, 9,6 milliards en 2050 et 10,9 milliards en 2100.

Or, il y a moins de dix ans, en 2004, l’ONU [1] publiait un communiqué prévoyant 9 milliards d’habitants en 2050. C’était là le pic, après quoi la population se stabilisait. « On a été optimistes et heureux, pensant que la question était réglée, constate le démographe Michel Loriaux, professeur émérite à l’UCL. Aujourd’hui que l’on en rajoute une couche, on s’aperçoit que le problème se représente. » Comment expliquer ces nouvelles prévisions [2] ?

[1Intitulé Perspectives démographiques mondiales, révision de 2012, le rapport est publié par la Division de la population du Département des affaires économiques et sociales (DAES).

[2Précisons que le rapport précédent, datant de 2010, prévoyait déjà des chiffres plus élevés : 9,3 milliards en 2050 et 10,1 milliards en 2100.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2