article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

L’humain et le système-Terre,
à la vie, à la mort

Pour décrire l’état de notre planète, les scientifiques n’y vont plus de main morte. Désormais, ils tournent une page, et changent carrément d’ère géologique. Nous voici entrés dans l’ère de l’Anthropocène.

Prenons un peu de recul. Il y a 11.500 ans, à la fin de la dernière période glacière, commençait une période d’exceptionnelle stabilité du climat, que l’on appelle l’Holocène. La température du globe a oscillé dans un intervalle de 1° C, ce qui a permis à deux « révolutions » d’avoir lieu : la sédentarisation et l’invention de l’agriculture par l’être humain, alors chasseur-cueilleur depuis 3 millions d’années [1].
Puis il y a eu une rupture. Quelque chose s’est passé, et tout s’est emballé dans un tourbillon de croissance. Les indicateurs de notre planète sont devenus exponentiels : parmi tant d’autres, la population mondiale, le PIB, le nombre de touristes ou de GSM, l’utilisation de fertilisants, ou encore la vitesse de destruction de la biodiversité, au point que les biologistes parlent désormais de la « sixième extinction massive des espèces » depuis l’apparition de la vie sur Terre [2].
Mais attention à la croissance exponentielle, car elle est fourbe, elle fait tout exploser sur son passage ! Ainsi, la population mondiale qui, durant huit millénaires, doublait environ tous les 1.000 ans, a triplé en un siècle seulement. Dans le même laps de temps, la production de céréales a triplé elle aussi, la consommation d’énergie a quadruplé et l’utilisation de matériaux de construction et des ressources minérales a décuplé.

(...)

[1Ce texte est largement inspiré de l’article intitulé « L’Anthropocène, l’ère de l’incertitude », de Raphaël Stevens et Pablo Servigne, publié par Barricade en juillet 2013. Disponible sur www.barricade.be

[2La cinquième étant celle qui a emporté les dinosaures il y a 65 millions d’années.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2