article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Mons

La résistance du petit commerce face aux grandes enseignes

Mons, 94.000 habitants, n’échappe pas au phénomène des mégacentres commerciaux. En moins d’un an, la Cité du Doudou a enregistré une chute de 20 % du nombre de commerces dans le centre-ville. Et l’arrivée, en 2015, d’une enseigne Ikea ne fait pas que des heureux.

« Mons va devenir une ville-musée, sans commerce ni vie sociale, peste Alexandre Bertrand, économiste et militant associatif. Plusieurs centres commerciaux encerclent déjà la ville, dont les Grands Prés, un complexe installé juste derrière la gare. Les commerces qui subsistent dans le centre sortent totalement de l’offre généraliste, celle qui est la plus demandée. Ils sont soit très haut de gamme, soit distributeurs de produits low cost. »
Entre juillet 2013 et janvier dernier, l’Association du management du centre-ville a enregistré une baisse de 20 % du nombre de magasins. « C’est une chute affolante, commente son président Jean-Luc Calonger. Maintenir des commerces au centre, c’est un véritable enjeu de société. La fuite des commerces en périphérie est l’une des résultantes de l’étalement urbain. On pouvait le faire dans les années 60-70, mais plus maintenant en pleine crise économique. D’autant que l’étalement s’oppose au développement de transports en commun, à la conception de villes durables. »

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2