article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Les intellectuels (De Schutter, Hopkins, Morin...) se mobilisent

L’Europe, moteur de la transition ?

A la veille des élections européennes, des intellectuels de renom (De Schutter, Hopkins, Morin, Attali…) se fédèrent pour lancer un processus de « gouvernance de transition au service des sociétés durables ». Avec la volonté de pousser l’Union européenne à soutenir davantage les expériences innovantes (voitures partagées, marchés fermiers, télétravail…).

Comment l’Europe va-elle préparer sa transition écologique  ? La question posée par Olivier De Schutter, juriste et actuellement rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation, a rencontré un succès étonnant : le colloque qu’il y consacre en ce mois de mai a été littéralement pris d’assaut avec mille inscriptions en deux jours [1]. « C’est un succès inouï, se réjouit-il. Un grand nombre de mouvements testent des innovations qui préparent la transition écologique, et cela dans l’indifférence des institutions européennes. Il est frappant de voir le nombre de personnes qui estiment urgent que l’Europe soutienne ces expériences plutôt que de se cantonner dans un rôle réglementaire. »

(...)

[1Olivier De Schutter a reçu l’année dernière le prix Francqui, pour ses recherches sur les droits de l’Homme, l’intégration européenne et la gouvernance. Le lauréat de cette haute distinction scientifique est invité à organiser, l’année suivante, une grande conférence sur un thème de son choix. Olivier De Schutter a invité Rob Hopkins, l’initiateur du mouvement des villes en transition, à lancer une réflexion les 8 et 9 mai à Bruxelles sur le thème « The EU’s Fifth Project. Transitional Governance in the Service of Sustainable Societies » (Le cinquième projet de l’Union européenne. Adopter une gouvernance de transition au service des sociétés durables).

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2