article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Elections présidentielles

L’Indonésie, entre espoir et renouveau

Le 9 juillet prochain, 85 millions d’électeurs indonésiens sont appelés aux urnes pour élire leur président. Reportage dans cet archipel immense (17.000 îles, 1.100 ethnies) engagé sur le chemin de la démocratie entre corruption et antipolitisme généralisé. Avec, au centre de la campagne, un candidat non conformiste : Joko Widodo, alias Jokowi. Un fils de menuisier, proche du peuple, pragmatique et symbole du renouveau.

Avec ses 250 millions d’habitants, l’Indonésie est le quatrième plus grand pays au monde. Et pourtant, cette ancienne colonie hollandaise n’apparaît que très rarement dans nos médias. Avec six religions officielles et autant d’ethnies que de langues (1.100 !), cet archipel de 17.000 îles affiche une rare diversité de cultures et de modes de vie : de l’islam matriarcal aux sultans animistes en passant par différentes communautés de chasseurs-cueilleurs…
L’Indonésie est également un pays en croissance (+ 6 % pendant 7 ans). Ce qui le place au dixième rang des puissances économiques. Mais ce développement n’est pas totalement positif. Et beaucoup d’Indonésiens n’ont pas vu leur niveau de vie s’améliorer ces dernières années.
Autre problème souvent évoqué : la corruption. Il y a dix ans, cet Etat figurait parmi les plus corrompus de la planète. Cela s’est partiellement amélioré, comme le montre le rapport de l’ONG Transparency International. Mais l’achat de voix était une pratique courante récemment encore, lors des élections législatives et régionales d’avril dernier. Dadi Sudiarsa, électeur à Bali, nous raconte avec un sourire en coin : « Sept des neufs partis en lice m’ont proposé de l’argent pour que je vote pour eux. J’ai tout pris, mais j’ai fait un vote non valide puisque de toute façon ils se valent tous ! »
D’autres citoyens ont préféré refuser ces propositions malhonnêtes qui peuvent parfois s’élever à l’équivalent d’une semaine de salaire pour un ouvrier [1].

(...)

[1En Indonésie, le revenu moyen d’un ouvrier non qualifié tourne autour d’1,7 euro par jour.

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2