article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Ça doit changer. Et vite !

Il n’est pas rare que, dans des circonstances particulières, de nombreuses voix se fassent entendre dans le monde politique pour critiquer ou dénoncer une situation et appeler à un changement rapide. Pourtant, même un consensus apparent ne débouche pas toujours sur une décision – a fortiori rapidement. Plus largement, on peut s’interroger sur le rôle et l’utilisation du temps en politique.

Le 4 juillet 2013, au lendemain de l’annonce par Albert II de son intention d’abdiquer, de nombreux partis politiques, dont certains membres de la coalition gouvernementale, expriment à la Chambre leur souhait de profiter du changement de règne pour redéfinir les pouvoirs futurs du Roi. Transformer le système belge en une monarchie protocolaire est l’objectif proclamé de ces formations (avant l’instauration d’une république, en ce qui concerne la N-VA). Pourtant, les déclarations de révision de la Constitution adoptées par le Parlement et par le gouvernement en avril 2014 excluent les articles relatifs à la fonction royale. Le changement n’aura donc probablement pas lieu sous la nouvelle législature.
Le 25 mai 2014, le vote électronique pratiqué en Wallonie et à Bruxelles avec un système et un matériel datant des années 1990 connaît de gros cafouillages. L’indignation du monde politique – pourtant responsable du choix du système employé – est générale, gagnant même les libéraux, traditionnels défenseurs du vote automatisé. Tous les partis francophones s’accordent pour déclarer qu’il faut en revenir au vote papier. Une fois passée l’émotion, quelles seront les initiatives prises par l’Autorité fédérale, par les Régions et par les communes pour le futur ? L’éloignement des prochaines élections (les communales et les provinciales d’octobre 2018, en principe) ne poussera sans doute pas les pouvoirs publics à adopter une décision – en tout cas rapidement.

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2