article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

Le renouvelable : trop cher, vraiment ?

La fin de la précédente législature a été une période mouvementée pour les énergies renouvelables et leurs défenseurs. Les polémiques relatives aux soutiens publics et la cartographie des nouveaux parcs éoliens terrestres ont renforcé un mythe déjà tenace : « Le renouvelable, ça coûte trop cher ! ». De récentes études démontrent le contraire et tordent le cou à certaines idées reçues.

2013 a été un tournant pour les énergies renouvelables : jusque-là portées aux nues en tant qu’alternatives potentielles aux ressources carbonées, les voici soudain critiquées de toutes parts. En cause, une crise financière qui n’en finit pas, une compétitivité technologique de plus en plus forte et quelques brèches ouvertes en faveur d’un retour aux énergies fossiles non conventionnelles… La caricature et le matraquage de chiffres douteux (période électorale oblige…) ont fait le reste. Tout à coup, un discours dominant a pris franchement le dessus : les énergies renouvelables coûtent décidément trop cher ! Des politiques ont levé un doigt accusateur, des patrons d’entreprises se sont répandus dans les médias sur ce choix énergétique jugé coûteux et hasardeux, allant même jusqu’à plaider la fin de tout subside public.

(...)

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2