article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Prendre le temps


Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°109 - mai & juin 2015

La semaine de...

« Au plus près de la souffrance humaine »

Dans chaque numéro, un acteur de première ligne (justice, santé, éducation…) nous raconte son quotidien. Aujourd’hui : Vincent Orlando, stagiaire éducateur dans un abri de nuit dans la province du Luxembourg.

Lundi, un sentiment antinomique
19 h 30 : je rejoins ma collègue pour la coordination. Nous prenons connaissance des « nouvelles » du week-end via le cahier de communication. Pas grand-chose si ce n’est que les sanitaires ont été une nouvelle fois retrouvés en piètre état. Je prépare le café et la soupe, et ma collègue lance une machine de linges.
20 h : c’est l’arrivée des bénévoles qui passeront la nuit. Motivés et bienveillants, ils nous questionnent sur les derniers événements. Je sélectionne alors les infos, marque une pause, choisis les mots les plus sobres de manière à éviter le colportage inutile et de les préserver. J’insiste sur les bonnes nouvelles aussi.
20 h 30 : nous ouvrons la porte, je profite de cette confrontation pour prendre la température : quelques paroles, une poignée de main, un regard. Ma collègue me signale que l’ambiance est silencieuse et que cela n’augure rien de bon. Naïvement, j’interprète cela comme étant de la fatigue.
Quelque temps plus tard Andrea invective Jan sur sa nationalité et va vers lui pour en découdre. Il s’empare d’une chaise et essaie d’atteindre sa cible. Machinalement, je m’agrippe à son bras et tente de le retenir avec l’aide de trois ou quatre autres usagers. Il fallait bien cela. La pression retombe et la chaise retrouve sa fonction première. Andrea m’expliquera qu’il a été victime d’une provocation physique volontaire. Ou involontaire. Je ne le saurai jamais. Je ne l’ai pas vu et les versions divergent, la sanction tombe : exclusion définitive. (…)

=> Lire l’intégralité de ce carnet de bord dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Naomi Klein :
« Pour une bataille idéologique totale »

« Tout peut changer » , affirme Naomi Klein. Tout « doit » même changer, comme elle l’écrit dans son (...)

Lire la suite

Retomber
sur nos pattes

J’adore les chiffres ! J’adore la dictature des gros montants bien gras et bien arrondis. Rien ne (...)

Lire la suite

Pourquoi je me convertis à l’Islam
(ce soir)

Quand quatre millions de Français sont descendus dans la rue, après les attentats criminels (...)

Lire la suite

Music Fund :
le don de la musique

L’association Music Fund récolte des instruments de musique qui ne sont plus utilisés. Elle les (...)

Lire la suite