article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Prendre le temps


Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°109 - mai & juin 2015

Culture

Music Fund :
le don de la musique

L’association Music Fund récolte des instruments de musique qui ne sont plus utilisés. Elle les entretient, les répare et les envoie vers les pays du Sud. Violons, guitares et autres batteries s’offrent ainsi une nouvelle vie de Gaza à Kinshasa.

Olivier Marie

« Un musicien est prêt à se passer de beaucoup de choses qui sont perçues comme essentielles par d’autres pour pouvoir jouer de la musique… » De la Palestine à la RDC, de Haïti au Mozambique en passant par le Maroc et Gaza, des musiciens et apprentis musiciens jouent sans relâche. Quelle que soit leur situation personnelle, qu’ils aient faim ou logent dans des maisons de fortune, peu importe, ils jouent. A condition d’avoir des instruments. « Avec des instruments, on apporte de la joie », rappelle Olivier Marie, musicien, accordeur de piano et directeur de Music Fund.
L’aventure de cette association a commencé en 2005. A l’époque, l’ensemble de musique contemporaine Ictus envoie depuis trois ans déjà ses solistes dans des écoles de musique en Palestine, en Israël ou au Mozambique, avec la collaboration d’Oxfam Solidarité. Et tous constatent lors de chaque visite combien les besoins en instruments sont énormes (…)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Naomi Klein :
« Pour une bataille idéologique totale »

« Tout peut changer » , affirme Naomi Klein. Tout « doit » même changer, comme elle l’écrit dans son (...)

Lire la suite

« Au plus près de la souffrance humaine »

Dans chaque numéro, un acteur de première ligne (justice, santé, éducation…) nous raconte son (...)

Lire la suite

Retomber
sur nos pattes

J’adore les chiffres ! J’adore la dictature des gros montants bien gras et bien arrondis. Rien ne (...)

Lire la suite

Pourquoi je me convertis à l’Islam
(ce soir)

Quand quatre millions de Français sont descendus dans la rue, après les attentats criminels (...)

Lire la suite