article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Décodage

Rendre le centre-ville de Bruxelles piétonnier

La fausse bonne idée

L’une des plus grandes zones piétonnes d’Europe ! Un centre de Bruxelles plus convivial, attractif et respirable pour ses habitants, mais aussi pour ses visiteurs ! La Ville restaure la grandeur de Bruxelles ! A en croire les affirmations de leur commune, les habitants du centre-ville de la capitale expérimentent depuis la fin juin une vie urbaine bien plus agréable…
Malheureusement, ce qui paraissait au départ être une bonne nouvelle risque fort de se transformer en cauchemar… Lorsque le conseil communal avait annoncé qu’il adhérait à l’idée défendue par le mouvement citoyen Picnic the Streets de rendre piétonnier le centre, nombreux étaient ceux qui y avait vu une victoire. Mais le projet, une fois passé à la moulinette du collège de la Ville, se révèle plutôt inquiétant.

Côté circulation tout d’abord. Loin de diminuer la pression automobile (et donc la pollution), le nouveau plan repousse simplement les voitures quelques rues plus loin, sur ce que ses opposants ont très significativement qualifié de miniring. Avec, en prime pour les automobilistes, la construction de quatre nouveaux parkings le long de celui-ci. Alors même que les parkings déjà existants sont sous-utilisés1. Le message est clair, et plein de gaz d’échappement : venez à nous les voitures ! Quant aux transports en commun, ils sont dégradés, avec la fin de nombreuses connexions directes entre le centre et d’autres quartiers et communes.

Côté projet de ville ensuite. Ici aussi, les habitants ont de quoi être inquiets. Car ce n’est pas vraiment à eux que s’adresse ce piétonnier agrandi, mais bien plutôt aux touristes et aux amateurs de shopping. Aujourd’hui déjà, cette politique a transformé les alentours de la Grand-Place en « Belgiumland » réduit à ses clichés, les vendeurs de chocolats et de bière occupant toute la place. Comme le démontrent d’autres cas européens, une « piétonnisation » non encadrée favorise massivement les grandes chaînes commerciales au détriment des petits commerces nécessaires à la vie quotidienne.
Sont promis également une multitude d’« événements », posant les questions de la pollution sonore mais aussi de la privatisation de l’espace public.
Les habitants et visiteurs du centre de Bruxelles méritent certainement mieux qu’un centre commercial géant saupoudré de clichés made in Belgium…

Laure de Hesselle

=> Lire la suite des « Décodages » dans notre magazine

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Erri De Luca :
l’écrivain révolutionnaire

Photo : C. Hélie/Gallimard Ex-militant communiste, alpiniste chevronné, auteur accompli, Erri (...)

Lire la suite

Auroville,
la cité expérimentale

Fondée en 1968 dans le sud de l’Inde, la cité d’Auroville réunit des habitants (...)

Lire la suite

Gloire aux Générations futures !

Quand j’étais petit, dans les années cinquante, les grands nous expliquaient qu’ils (...)

Lire la suite

Bonnes nouvelles

Nouveaux déboires pour Coca-Cola en Inde Le 20 avril dernier, l’Etat du Tamil Nadu (...)

Lire la suite