article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Publié dans notre magazine n°Apprendre

Publié dans notre magazine n°Apprendre

Publié dans notre magazine n°Apprendre

Publié dans notre magazine n°111 - septembre & octobre 2015

Traits d’Union par Gilles Toussaint

Pas si simple
de se renouveler

Belgique, Ecosse, Pays-Bas, France… et, pourquoi pas, l’Europe tout entière ? ONG et pouvoirs publics multiplient les scénarios aux quatre coins de l’Union pour esquisser la voie à suivre afin de bâtir une société 100 % renouvelable à l’horizon 2050. Un défi technique, économique et sociétal qui est encore très loin d’être gagné.


Team Massachusetts 4 D

2050, c’est un peu le cap symbolique. Celui que les responsables politiques mondiaux se sont fixés lors du sommet de Copenhague pour éviter un emballement du réchauffement planétaire. Avoir une chance d’y parvenir impose de sortir nos systèmes énergétiques de l’âge du fossile. Respectivement président du syndicat français des énergies renouvelables et experte au Bureau fédéral du Plan belge, Jean-Louis Bal et Dominique Gusbin livrent les clefs d’une révolution qui tarde à décoller.
La plupart des scénarios élaborés dans divers pays européens se limitent au système électrique. Ils reposent en outre sur une même trame : disposer d’une capacité de production continue qui repose généralement sur l’exploitation de diverses sources de biomasse (bois, résidus agricoles…), voire un peu de géothermie ; et compléter celle-ci en développant l’éolien, le solaire photovoltaïque et dans certaines circonstances les énergies marines. « Or, souligne Jean-Louis Bal, parler d’un système énergétique 100 % renouvelable demanderait (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


L’économie du partage :
corévolution et
capitalisme 2.0

Transport, hébergement, loisirs, tourisme, épargne… L’économie dite « du partage » a désormais (...)

Lire la suite

Les Flamands ne voudront pas !

C’est la rentrée. On va reparler de l’enseignement. Un domaine où les francophones sont libres et (...)

Lire la suite

50 milliards
pour endiguer
la montée des eaux

Les 136 grandes villes côtières de la planète devront débourser 50 milliards de dollars (45,5 (...)

Lire la suite

La forêt de Skouries détruite pour extraire de l’or

A Skouriès, non loin de Thessalonique, la de l’or compagnie canadienne Eldorado Gold projette (...)

Lire la suite

Du Nord au Sud
et à l’envers

Inde : un économiste belge à la pointe du progrès social Dans un pays immense (1,2 milliard (...)

Lire la suite

La qualité de l’énergie

L’exergie (avec un « x ») et l’émergie (avec un « m ») sont deux manières de mesurer la qualité de (...)

Lire la suite