article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°111 - septembre & octobre 2015

Bien-être

Jeûner :
bon pour la santé ?

Daniellehelm

Connu des religions depuis la nuit des temps, le jeûne serait-il un remède miracle pour la santé ? Dans notre société de l’excès, saturée d’aliments énergétiquement riches, mais pauvres d’un point de vue nutritionnel, la pratique séduit de plus en plus d’adeptes. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Des grèves de la faim de Gandhi aux rituels du Carême et du Ramadan, le jeûne connaît de multiples déclinaisons religieuses et politiques, qui remontent aux origines les plus lointaines de l’humanité. Dans nos sociétés de surabondance alimentaire, de plus en plus d’adeptes le considèrent aussi comme un remède souverain pour la santé. Démarche la plus connue : le jeûne diététique, qui consiste à se priver de nourriture quelques jours par an, souvent au moment des changements de saison, au printemps et à l’automne. Il se présente comme une sorte d’opération « nettoyage  » permettant d’éliminer les toxines et autres cellules inutiles, et de régénérer l’organisme.
Gisbert Bölling, qui a créé les stages Jeûne et Randonnée en France, décrit ainsi le principe : le corps ne peut pas être à la fois « à la cuisine et au nettoyage ». La digestion nécessitant une grande quantité d’énergie, il faut mettre l’organisme au repos pour lui permettre de se décrasser. Si certains optent pour la version radicale, à savoir le jeûne hydrique, où l’on boit uniquement de l’eau, d’autres suivent le jeûne modifié ou « Buchinger », qui autorise des jus de légumes et de fruits ainsi que des bouillons, en limitant l’apport de calories au strict minimum (250 par jour).
Dominique Méan, médecin et phytothérapeute, le pratique elle-même régulièrement. Pour elle, « le jeûne a un effet (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Laurent Bègue :
« La peur est un signal précieux »

Et vous, de quoi avez-vous peur ? Peur surprise ou peurs enfuies, peur protectrice ou peur (...)

Lire la suite

Apprendre autrement

Apprendre à distance ? A la maison ou dans la nature ? Une démarche qui se développe peu à peu (...)

Lire la suite

« Réinventons
une tout autre école »

L’école a du mal à s’adapter aux nouvelles réalités sociales. Pour Bernard Delvaux, chercheur au (...)

Lire la suite

Philosopher
pour mieux vivre

A l’origine, la philosophie grecque et romaine était une cure, une thérapie. Au quotidien, elle (...)

Lire la suite