article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Prendre le temps


Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°111 - septembre & octobre 2015

La chronique de Gérard Manréson
docteur es cynisme à HECC, la Haute école du Café du commerce

Expliquer l’inexplicable

J’ai tout le respect du monde pour les créationnistes, leur capacité à expliquer l’inexplicable me fascine. Expliquer sans sourciller que le monde a été créé en 6 jours, il y a 6 000 ans et que les Homo sapiens ont côtoyé les dinosaures. Il faut y aller !
Arriver à empêcher l’enseignement de la théorie de l’évolution dans des centaines d’écoles aux Etats-Unis, mais aussi en Europe. Chapeau !
Réussir à bloquer un rapport européen sur leurs délires avant même qu’on ait commencé à y travailler. Trop fort !
Mais détrompez-vous, leur succès ne tient pas seulement au fait qu’ils soient à la masse. Sinon comment expliquer que le pastafarisme, qui professe sa foi en un dieu créateur surnaturel dont l’apparence serait celle d’un plat de spaghettis et de boulettes de viande n’ait pas réussi à obtenir une durée d’enseignement égale à celle de la théorie de l’évolution  ? Les pastafaristes ont pourtant un messie, des publications, des rites, des fêtes, une Bible…


La bonne blague de Reagan
Je propose donc d’apprendre de la réussite éblouissante, que dis-je, aveuglante, des créationnistes, parce qu’en ce moment nous avons quelques difficultés à expliquer l’inexplicable. Je pense entre autres choses à cette affirmation : « En faisant travailler les vieux plus longtemps, on donne du travail aux jeunes. » Ou : « Il est obligatoire de respecter la démocratie sauf si la bourse risque de chuter. »

  • 1. Pour réussir, il faut être inébranlable : « La Troïka est plus démocratique que le gouvernement grec, puisque 100 % de ses experts sont des copains des gouvernements élus. »
  • 2. Pour réussir, il faut faire de la science : « L’économie montre qu’en faisant travailler les vieux plus longtemps, ils dépenseront plus d’argent et feront donc tourner la machine. Ils vont créer de nouveaux emplois et votre gâteau au chocolat ne sera plus jamais raté. »
  • 3. Pour réussir, il faut une bonne dose d’arrogance virile : affirmer « la fin de la récréation a sonné », ça vous donne une stature et une importance inversement proportionnelles à votre compréhension de la crise de la dette.

Alors, au boulot. Et vite ! Sinon, nous risquons de trébucher comme le FMI vient de le faire. Cette institution avait réussi à nous expliquer pendant 40 ans que les réductions d’impôts pour les plus riches étaient bonnes pour les plus pauvres. La théorie portait le doux nom de « Trickle- Down effect ». Il y avait des messies, une Bible, un réseau de pseudo scientifiques et…
Et pourtant, l’institution a reconnu le 1er juin dernier que sa théorie était une bonne blague que Ronald Reagan avait faite à la fin d’une soirée trop arrosée.
Le FMI propose aujourd’hui d’arrêter de déconner avec le « Trickle-Down effect ». Quelle stupide erreur : casser 40 années de pédagogie par manque d’arrogance. C’est quand même trop bête.

Gérard Manséron

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Boris Cyrulnik :« L’action est
le meilleur tranquillisant qui soit »

Auteur des Âmes blessées, le neuropsychiatre Boris Cyrulnik est le témoignage vivant de la (...)

Lire la suite

« Aujourd’hui,
deux tiers des élèves
manquent à l’appel »

David D’Hondt est enseignant en région bruxelloise. Voici son carnet de bord d’une semaine « type (...)

Lire la suite

Nous sommes tous
des Grecs allemands

Quelle ironie de l’Histoire ! La Grèce, où s’inventa l’agora démocratique à l’ombre de la Vénus de (...)

Lire la suite

Les artistes s’emparent
de la crise climatique

Lors de la COP21, la Conférence pour le climat à Paris en décembre prochain, se croiseront une (...)

Lire la suite