article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°112 - novembre & décembre 2015

Slow watt

Radio Guidon :
L’insoutenable légèreté


Velofabrik

Je rencontre chaque jour de nombreux cyclistes ou qui souhaitent le devenir.
Depuis peu, avec Velofabrik, nous assemblons en plein coeur de Bruxelles des vélos élégants constitués de pièces et composants les plus locaux possibles.
Du coup, nous sommes confrontés sans cesse à cette question : « Combien pèsent vos vélos ? » Ou encore : « J’ai déjà un vélo mais il est trop lourd. » Il y a chez les cyclistes une fascination étrange pour la légèreté. Certes, lorsqu’il faut charger son vélo dans un train ou le monter dans une cage d’escalier, le poids est un facteur non négligeable. Mais dans tous les autres cas, les gens surestiment largement son importance.
Il y a un mythe de la légèreté. Un vélo léger estil nécessairement plus rapide ?
Réfléchissons deux secondes : si l’on additionne le poids du cycliste, celui de ses vêtements, de ses bagages et de son cyclo, un kilo gagné sur le vélo représente à peine 1 % de la masse globale transportée. Absolument insignifiant !
Quand vous achetez un vélo, qu’il pèse 13 ou 16 kilos importe peu. Souciez-vous donc moins du poids et davantage des facteurs qui influenceront réellement votre pratique : des pneus solides et bien gonflés, un cadre robuste et une posture de pédalage confortable, des accessoires qui vous permettent de transporter à l’aise vos effets personnels sur les routes pas toujours très lisses de notre petit royaume. Tout cela pèse son poids mais assure une conduite rapide et sûre.
En cherchant à tout alléger, non seulement vous n’irez pas significativement plus vite, mais vous sacrifierez la durabilité, la polyvalence et le confort de votre vélo sans rien gagner en contrepartie. Par ailleurs, l’influence de la compétition cycliste sur le vélo utilitaire n’est pas toujours positive. La mode du VTT, de la course et de la piste a apporté de bonnes choses à la technique du vélo, mais aussi de moins bonnes.
Pour ne donner qu’un exemple, seules les roues traditionnelles à jante creuse et à 36 rayons tiendront le coup assez longtemps. Gagner 50 grammes à cet endroit a du sens dans un contre-la-montre. Pas dans votre ville.
Le plus cher souci des marques de composants est en définitive de vous revoir très vite avec de nouveaux achats qui allégeront surtout… votre portefeuille !
Ne vous laissez pas piéger ! Optez par exemple pour un cadre en acier, plus confortable et incroyablement plus durable que l’alu ou le carbone qui deviennent tous deux cassants avec le temps. Seuls les professionnels honnêtes et les cyclistes quotidiens expérimentés vous conseilleront adéquatement.

Jean-Philippe Gerkens – www.velofabrik.be

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Inde :
libérées par le travail

Poids des traditions, patriarcat, violences domestiques… En Inde, le sort des femmes n’est pas (...)

Lire la suite

Eric Julien,
la grandeur d’âme
des indiens Kogis

Voici 30 ans, Eric Julien a été victime d’un accident pulmonaire dans la Sierra Nevada de (...)

Lire la suite

Enrayer les évasions fiscales pour financer la transition

Dans les pays en développement, l’évasion fiscale est estimée à 1 000 milliards de dollars, soit (...)

Lire la suite

Transportés par câble

Téléphériques, tramways aériens, télécabines… Partout dans le monde, le transport par câble s’impose (...)

Lire la suite

Elle
(et nous)

cc Senor Codo Elle a 28 ans et le désenchantement de ceux dont le présent hypothèque l’avenir. (...)

Lire la suite

Luttes urbaines

De plus en plus de collectifs se mobilisent face au développement parfois si peu durable de nos (...)

Lire la suite

Graines de vie

Depuis 15 ans, une petite entreprise de la région de Gesves fournit en semences bio des milliers (...)

Lire la suite

Vatères sans water ?

J’ai installé une toilette à litière biomaîtrisée dans mon bureau. Certains de mes visiteurs n’osent (...)

Lire la suite