article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°112 - novembre & décembre 2015

Slow classes

Classes inversées

Le cours ex cathedra dispensé par un maître qui sait, n’est plus la seule voie pédagogique possible. Le concept de « classes inversées » venu du Québec s’invite désormais dans nos écoles. L’élève est alors amené à expérimenter la matière par lui-même à l’aide des nouvelles technologies.

On les appelle les flipped classrooms, les « classes inversées ». Ce concept a été inventé par deux professeurs de chimie du Colorado (USA), déconcertés par le taux d’absentéisme de leurs élèves. Avec un objectif : remotiver ces jeunes et les aider à retrouver le chemin de l’école. C’est le début de l’ère Youtube, ils décident alors de bricoler des cours en vidéo et de les leur envoyer. L’effet est instantané. Les élèves apprécient la forme et le contenu du média. Et ils reviennent en classe, plus motivés et même proactifs.
L’expérience s’est ensuite répandue comme une traînée de pixels. D’autres établissements se sont convertis. Aujourd’hui, le phénomène fait des émules, partout où le numérique a révolutionné les rapports sociaux. Et l’école n’y échappe pas. D’ailleurs, le nombre d’internautes ayant déjà visionné une vidéo éducative, une conférence en ligne (type TED) ou un cours de la Khan Academy ne cesse de croître. Signe que les postures apprenantes se modifient. Et chez nous, l’idée fait doucement son chemin.
Concrètement, comment se passe une « classe inversée » ? Exit l’exposé magistral où l’enseignant, seul dépositaire supposé des connaissances, dispense son cours à un auditoire réceptif et promis à un questionnement vérificateur.
Ici, on renverse complètement la logique. Ce sont les élèves qui (...)

=> Lire l’intégralité de cette rubrique réalisée en partenariat avec le magazine en ligne www.slowclasses.com.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Fraternités ouvrières
et jardinage

Depuis 45 ans, à Mouscron, Josine et Gilbert Cardon développent un immense jardin de 1 800 m². Un (...)

Lire la suite

Comme dans un Cocon

Choisir les circonstances de leur accouchement dans l’intérêt des nouveau-nés, des mères et de leur (...)

Lire la suite

Devenir soi

Méditation, programmation neurolinguistique, résilience, psychologie positive, coachs de vie… Le (...)

Lire la suite

Elle est libre, Shan

Pour une jeune handicapée mentale, l’alternative au placement en institution est possible. La (...)

Lire la suite

Confessions intimes

Et si, à la manière des stoïciens, nous décidions de tenir notre journal intime de façon simplement (...)

Lire la suite