article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°112 - novembre & décembre 2015

Environnement

Fraternités ouvrières
et jardinage

Depuis 45 ans, à Mouscron, Josine et Gilbert Cardon développent un immense jardin de 1 800 m². Un projet social et écologique d’envergure basé sur le partage et l’amour de la terre.


Pierre Vaseur - Cellule Environnement de la ville de Mouscron

Comme tous les jeudis après-midi depuis 45 ans, Josine et Gilbert Cardon ouvrent les portes de leur maison et tiennent une permanence. Dans une grande pièce, une petite dizaine d’hommes et de femmes sont rassemblés autour d’une tarte. Le comité des Fraternités ouvrières de Mouscron est là, au grand complet. « Allez d’abord visiter le jardin, vous poserez les questions ensuite ! », nous conseille Gilbert avant de nous distribuer un plan plastifié de cette immense parcelle de 18 ares.
Naïvement, on entame la visite sans s’aider du plan. Mais très vite, on se sent un peu perdu au milieu de cette immense jungle. Il y a bien des allées, mais toutes disparaissent sous la végétation. Ici, il faut se pencher pour passer en dessous d’une arche naturelle que forme un entrelacs de mûres et de pommiers. Là-bas, on aperçoit un concombre caché sous d’autres végétaux. Plus loin, on tombe nez-à-nez avec des kiwis. « Nous avons été parmi les premiers à planter des kiwis en Belgique, se félicite Josine. Ce sont des arbres qui fleurissent tard, il n’y a donc pas de risque de gel, et puis les fruits se conservent bien. Ce sont des arbres qui proviennent de Chine mais ils s’acclimatent très bien ici puisque le climat est similaire. »

Tiers-mondisme et écologie
Nous voilà donc plongé dans cet oasis de verdure créé par Josine et Gilbert Cardon : un espace vert de 1 800 m² situé en plein cœur de cette ancienne cité industrielle et à deux pas de la gare de Mouscron. Dans ce jardin potager 100 % naturel, les fruits et les légumes poussent dans les arbres, au sol ou dans des serres. De petites fiches plastifiées ont été disséminées dans tout le jardin pour expliquer aux visiteurs quelques unes des pratiques en vigueur. Comme celles-là, assez surprenantes : le potager n’est jamais arrosé (hormis quelques plants dans les serres) et le sol n’est jamais bêché non plus, cela perturberait l’équilibre de la terre.
Nous poursuivons la visite en nous arrêtant un instant sur l’origine de ces Fraternités ouvrières. « Nous avons tous les deux arrêté l’école à l’âge de 15 ans, raconte Josine. Ensuite, nous sommes partis en Amérique latine pour faire du volontariat. Ce fut notre université à nous ! Et c’est là que nous nous sommes rencontrés. »
De retour en Belgique, le jeune couple se marie et cherche une maison où s’installer. « Nous voulions un lieu où l’on (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Classes inversées

Le cours ex cathedra dispensé par un maître qui sait, n’est plus la seule voie pédagogique (...)

Lire la suite

Comme dans un Cocon

Choisir les circonstances de leur accouchement dans l’intérêt des nouveau-nés, des mères et de leur (...)

Lire la suite

Devenir soi

Méditation, programmation neurolinguistique, résilience, psychologie positive, coachs de vie… Le (...)

Lire la suite

Elle est libre, Shan

Pour une jeune handicapée mentale, l’alternative au placement en institution est possible. La (...)

Lire la suite

Confessions intimes

Et si, à la manière des stoïciens, nous décidions de tenir notre journal intime de façon simplement (...)

Lire la suite