article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°Se retrouver

Publié dans notre magazine n°112 - novembre & décembre 2015

Santé

Comme dans un Cocon

Choisir les circonstances de leur accouchement dans l’intérêt des nouveau-nés, des mères et de leur partenaire, c’est le credo de la Plateforme pour une naissance respectée. Au Cocon, un espace adossé à l’hôpital Erasme, on s’inscrit pleinement dans cette philosophie. Reportage.


cc Christine Tran

Passée la double porte vitrée, on oublie très vite que l’on se trouve en milieu hospitalier : voici Le Cocon, le gîte de naissance de l’hôpital Erasme, un espace « sécurisé et démédicalisé », où les femmes peuvent accoucher naturellement. Les futurs parents sont accueillis dans le sofa qui trône dans l’espace salon-salle à manger. Et ce matin, un jeune couple arrive pour une séance d’hypnose. « Asseyez-vous. Vous voulez boire quelque chose ? Du thé ? Du café ? », propose Michèle Warnimont, l’une des cinq sages-femmes du Cocon.
Ici, le personnel ne porte pas de blouses blanches, si ce n’est pour l’accouchement. Le lieu a été aménagé comme un appartement. Il y a un bureau et une chambre pour les consultations prénatales. Et au bout du couloir, on aperçoit une kitchenette généralement utilisée par les papas. Ils viennent y manger un petit bout ou simplement se retrouver seuls.
Enfin, il y a les deux chambres d’accouchement : de vastes pièces aux couleurs claires, l’une rose, l’autre bleue. Chacune est équipée d’un lit double (le futur papa peut s’allonger aux côtés de sa compagne s’il le souhaite) et d’un fauteuil confortable. « On ne met pas trop de décoration aux murs parce qu’on ne veut pas qu’elle puisse renvoyer à des choses négatives. Et puis les gens s’approprient l’espace. Certains apportent une lampe de chevet, leur couette… »
Les couples peuvent opter soit (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Classes inversées

Le cours ex cathedra dispensé par un maître qui sait, n’est plus la seule voie pédagogique (...)

Lire la suite

Fraternités ouvrières
et jardinage

Depuis 45 ans, à Mouscron, Josine et Gilbert Cardon développent un immense jardin de 1 800 m². Un (...)

Lire la suite

Devenir soi

Méditation, programmation neurolinguistique, résilience, psychologie positive, coachs de vie… Le (...)

Lire la suite

Elle est libre, Shan

Pour une jeune handicapée mentale, l’alternative au placement en institution est possible. La (...)

Lire la suite

Confessions intimes

Et si, à la manière des stoïciens, nous décidions de tenir notre journal intime de façon simplement (...)

Lire la suite