article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Publié dans notre magazine n°Découvrir

Publié dans notre magazine n°Découvrir

Publié dans notre magazine n°Découvrir

Publié dans notre magazine n°113 - janvier & février 2016

Vu de Berlin # 2

Moins de précarité grâce au salaire minimum

Il y a un an, l’Allemagne offrait à ses travailleurs un salaire minimum généralisé. Le scénario catastrophe annoncé par certains ne s’est pas réalisé, mais la crise des réfugiés qui secoue l’Allemagne depuis trois mois a relancé le débat.


Jens Meyer/AP/Isopix

Il y a 25 ans s’effaçait, dans la joie et l’exaltation, une frontière entre deux peuples, en plein coeur de l’Europe. L’Allemagne, divisée pendant 44 ans, se réunifiait. Une frontière a cependant continué à séparer les Allemands de l’Est de leurs compatriotes de l’Ouest : celle des salaires.
Avant l’introduction du salaire minimum, fixé à 8,50 euros par heure et appliqué depuis tout juste un an, 15 % des travailleurs de l’ouest se situaient en dessous de ce seuil, alors que dans l’ancienne Allemagne de l’Est, ils étaient 27 %.
Le salaire minimum a-t-il permis de gommer ces inégalités ? Il est encore trop tôt pour tirer un bilan définitif. Mais les premiers indicateurs sont plutôt encourageants. Environ 3,6 millions de travailleurs (sur une population active de 42 millions) gagnent aujourd’hui plus d’argent qu’il y a un an, tandis que les travailleurs peu ou pas qualifiés ont vu leur salaire augmenter de 9,3 % en moyenne à l’Est, contre 3,8 % à l’Ouest.
Avec 1 473 euros par mois, le salaire minimum allemand est même l’un des plus élevés en Europe, mais il reste cependant en dessous du niveau belge (1 502 euros).
Un petit retour en arrière s’impose. Avant 2015, il existait déjà en Allemagne des salaires minimum, fixés par les partenaires sociaux dans des conventions collectives sectorielles. « Mais depuis 15 ans, un nombre croissant d’employeurs (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Gaspillés, récupérés, cuisinés, puis partagés

Composé de sans-papiers, le CollectActif lutte à la fois contre la précarité alimentaire et le (...)

Lire la suite

Bonnes nouvelles

Erri De Luca relaxé L’écrivain italien Erri De Luca est depuis des années aux côtés des opposants (...)

Lire la suite

Frédéric Chomé :
le défricheur

Avec sa société Factor-X, il aide les entreprises et les pouvoirs publics à mener une gestion (...)

Lire la suite

L’homme est
un robot pensant

Le physicien Robert Oppenheimer (1904-1967) fut un acteur clé de la mise au point de l’arme (...)

Lire la suite