article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Publié dans notre magazine n°Apprendre

Publié dans notre magazine n°Apprendre

Publié dans notre magazine n°Apprendre

Publié dans notre magazine n°113 - janvier & février 2016

Traits d’Union par Gilles Toussaint

Les droits des femmes
restent fragiles

En Europe, le combat en restent fragiles faveur des droits des femmes a progressé, mais il est encore loin d’être gagné. De l’IVG au congé de maternité, les conservateurs tentent de grappiller du terrain.


Photo : Mirsasha

Responsable du rapport sur les droits des femmes et l’égalité des genres en Europe, l’eurodéputé belge Marc Tarabella (PS) est un homme heureux. Ou presque. Le Parlement européen a en effet adopté à une très large majorité cette synthèse annuelle, qui constitue en quelque sorte le « thermomètre » de l’évolution de la situation dans ce dossier. « C’est une vraie satisfaction car l’an dernier, le rapport préparé par ma collègue Christina Zuber (membre de la gauche radicale européenne, NDLR) avait été rejeté, ce qui constituait une première », explique l’élu socialiste.
Afin de mener la barque à bon port cette année, le député a opté pour une stratégie pragmatique en rédigeant un texte allant à l’essentiel, sans l’encombrer « d’une foule de détails qui ne font qu’alourdir les choses et qui contribuent à crisper certains esprits ». Ce qui ne signifie pas renoncer à toute ambition. Ainsi, un chapitre consacré au droit de la femme à disposer de son corps et à avoir un accès aisé à la contraception figure en bonne place dans le document, ce qui, aussi étonnant que cela puisse paraître, n’allait pas forcément de soi. « Nous avons subi une véritable campagne de harcèlement et d’intimidation pour abandonner toute référence à ces enjeux », témoigne l’intéressé.
Marc Tarabella et plusieurs eurodéputés impliqués dans ce rapport ont ainsi été bombardés par plusieurs dizaines de milliers d’e-mails, dans lesquels le bourgmestre d’Anthisnes était qualifié ni plus ni moins que de « tueur d’enfants ». « Il s’agissait dans la majorité des cas de lettres types », relativise-t-il, attribuant l’origine de cette manœuvre à (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


40 ans de combats
pour la planète,
et après ?

La Fédération Inter-Environnement Wallonie a 40 ans. Avec ses 150 associations membres, elle (...)

Lire la suite

Vol de nuit
(au-dessus d’une centrale nucléaire)

En politique, il est des questions qui, non seulement, sont lourdes d’enjeux et de conséquences, (...)

Lire la suite

Evadés fiscaux

En février 2015, le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ en anglais) a (...)

Lire la suite

La Belgique protège
le Panama,
petit paradis fiscal

La Belgique a signé un accord sur la protection des investissements avec le Panama, une (...)

Lire la suite

Imiter la nature ou...
disparaître

S’inspirer de l’ingéniosité de la nature pour innover ? L’idée est excellente – et s’appelle le (...)

Lire la suite

De la vie sur
d’autres planètes ?

Depuis longtemps, nous nous demandons si nous sommes seuls dans l’univers. Une autre planète que (...)

Lire la suite