article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Prendre le temps


Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°Prendre le temps

Publié dans notre magazine n°113 - janvier & février 2016

Cinéma

Nouveaux plans
pour Demain

Demain, le film réalisé par Cyril Dion (fondateur de l’association Colibris avec Pierre Rabhi et du magazine Kaizen) et Mélanie Laurent (comédienne et réalisatrice), fait le tour du monde [1] pour nous montrer quel pourrait être son visage dans le futur, en rendant visite à ceux qui se bougent dès aujourd’hui. Agriculture, énergie, monnaie, démocratie, école, tous les sujets essentiels sont explorés. Des solutions existent, les réalisateurs les ont rencontrées.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de passer au cinéma ?
Au sein de Colibris, je me suis toujours demandé ce qui permettait de mobiliser les gens. Depuis Rio, on sait que la planète va mal, qu’elle se réchauffe, qu’on pollue trop… Et pourtant on continue. Peut-être manquons-nous d’une vision de l’avenir qui nous donne envie de nous mobiliser ? Après avoir identifié les solutions qui marchent, j’ai eu envie de mettre tout ça dans un film. De raconter une histoire, en rassemblant les différentes pièces d’un même puzzle.

Comment avez-vous construit votre récit ?
Je voulais faire un film de genre, un road movie. En nous mettant en scène à l’écran pour permettre au spectateur de (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

[1Avec du coup une empreinte carbone non négligeable, remarquons-le…

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Cop21 :
carnet d’une observatrice

Véronique Rigot est chargée de recherche en environnement et développement au CNCD 11.11.11 et (...)

Lire la suite

François De Smet :
« L’homme a toujours été un nomade »

Philosophe et collaborateur à l’ULB, François De Smet dirige le Centre fédéral Migration (Myria) (...)

Lire la suite

Vous reprendrez bien un peu de Sulfoxaflor ?

J’ai longtemps cru que les néonicotinoïdes étaient le nom que l’on donne aux fumeurs convertis au (...)

Lire la suite

Bruxelles, morne plaine

Une ville comme Daech les aime : sans cinémas ni concerts, sans écoles ni universités, sans fêtes (...)

Lire la suite

Nimis groupe,
les invisibles

Avec le projet théâtral Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu, le Nimis groupe nous (...)

Lire la suite