article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°115 - mai & juin 2016

Un homme, une cause

Bernard Delville
Porté par le vent

Ingénieur de formation et digne héritier de Mai 68, Bernard Delville est un pensionné… renouvelable. A Houyet, ce féru d’éolien enchaîne les projets citoyens, initie les enfants à la puissance du vent, réaffecte une ferme avec « vue sur mer » et rêve de voitures électriques dans la vallée. Avec un seul credo : l’action.


Bernard Delville

« Pour réaliser un projet, il faut de la place ! », rappelle Bernard Delville, avec une pointe de bon sens ardennais. Avec ses amis, il a donc acquis une dizaine d’hectares à Mesnil-Eglise, un village situé entre les vallées de la Lesse et de la Meuse. « Un coin un peu perdu, précise ce Bouillonnais d’origine. La première gare se trouve à cinq kilomètres d’ici, à Houyet, et il n’y a qu’un train toutes les deux heures. »
Sur ces dix hectares, ils ont développé de nombreux projets, dont le plus original fut l’éolienne des enfants, la première éolienne industrielle détenue, depuis 2006, par 950 enfants coopérateurs. « A l’époque, j’allais être grand-père pour la première fois, se souvient Bernard. Je me suis dit : ce serait chouette que ma petite Céleste soit propriétaire d’une éolienne.  » Il en parle autour de lui et l’idée fait mouche : « Tout le monde a un enfant ou un filleul à gâter. Le bouche à oreille, quelques animations organisées lors de différentes fêtes, et les 1 000 parts ont été rapidement vendues. »
Complété par une subvention et un emprunt réalisé auprès d’une banque éthique, ce financement participatif a permis de construire une éolienne de puissance moyenne (1 million de kWh/an, soit l’équivalent de la consommation de 300 ménages).
C’était il y a dix ans. Depuis lors, Bernard Delville et ses amis ont installé huit éoliennes qui couvrent désormais les besoins énergétiques de 7 000 ménages. En juillet prochain, quatre éoliennes supplémentaires entreront en service. Et l’asbl Vents d’Houyet a désormais (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Le Nomade des mers :
et vogue la débrouille !

Le 23 février dernier, le Nomade des mers a pris le large au départ de Concarneau, en Bretagne. (...)

Lire la suite

Le train
gratuit pour tous

Afin d’instaurer plus de justice sociale, de réduire les émissions de CO2 et de désengorger les (...)

Lire la suite

De nouvelles coopérations urbaines

Pour réaménager les villes, les pouvoirs publics ne réfléchissent plus seuls dans leur coin. Ils (...)

Lire la suite

Smart :
une nouvelle coopérative
d’intérêt collectif

Le 28 juin prochain, la Société mutuelle pour artistes (SMart) va devenir la plus grande (...)

Lire la suite

Tourner la page

En Afrique, de nombreux chefs d’Etat s’accrochent à leur parcelle de pouvoir. Mais l’existence de (...)

Lire la suite

La crise de l’asile
ou le suicide de l’Europe

Ce que les médias européens qualifient de « crise des réfugiés » est en réalité une crise de l’asile. (...)

Lire la suite

Philippe Ranaivomanana
L’évêque malgache
des sans-terre

A Madagascar, dans son diocèse d’Antsirabe perché sur les hauts plateaux, à 1 500 mètres (...)

Lire la suite