article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2

édito


Publié dans notre magazine n°118 - novembre & décembre 2016

Un monde vivant


Julie Graux

Pour fêter les 20 ans d’existence d’Imagine, nous aurions pu nous contenter d’un selfie. Quelques secondes pour immortaliser le nombril du magazine, un cliché posté sur Instagram, et l’affaire était faite.
Nous aurions aussi pu opter pour un retour morne dans le passé en effeuillant, mélancoliques, les 118 numéros parus depuis sa naissance.
Nous aurions pu, enfin, dans un registre tout aussi convenu, questionner l’état du monde de 1996 à nos jours.
Au final, nous avons choisi de vous proposer un numéro anniversaire solidement ancré dans son temps et axé « 100 % solutions », sous la forme d’un grand voyage du bon côté de la planète.
Un voyage en 20 étapes, de Grez-Doiceau à la mer d’Aral, d’Auderghem à Helsinki, de Colfontaine au delta du Saloum. Avec des hommes et des femmes en action qui construisent, innovent, s’associent, défrichent, imaginent, se lèvent ou se révoltent.
Chacun dans leur domaine (urbanisme, éducation, énergie, travail, agriculture, vivre-ensemble…), ils ont les yeux tournés vers le futur. Optimistes, déterminés, au service de l’intérêt commun, ils ont choisi ne pas se laisser gagner par le fatalisme, le désenchantement ou la sinistrose.
A l’instar des protagonistes du film Demain, ils prennent part à ce vaste mouvement « en germe », comme nous le raconte en p.30 le réalisateur Cyril Dion, qui revient sur l’incroyable succès de son documentaire (1,5 million de spectateurs à travers le monde !).

Un journalisme de solutions
Parmi ces lanceurs d’avenir qu’Imagine vous propose de découvrir, il y a Thomas d’Ansembourg, juriste et psychothérapeute qui cosigne avec l’anthropologue David Van Reybrouck un petit livre sorti début novembre sous le titre La paix ça s’apprend ! Guérir de la violence et du terrorisme (Actes Sud) et qui nous dit ceci : « On vit une époque d’hypnose collective, de rêve éveillé, entretenu par la pensée dominante, le fantasme de la croissance économique à tout prix, comme si c’était l’ultime sens de la vie. On fait évidemment fausse route : on a surtout besoin de retrouver de la paix, du bien-être, du plaisir à vivre et à construire une société durable ensemble. » (lire son grand entretien en p.52)
Et puis il y a Constantin, architecte dans la banlieue de Paris, qui construit des villes résilientes, Salla, prof à Myyrmäki qui ne cesse de tirer sa classe vers le haut, David et Nicolas, deux maraîchers urbains qui pratiquent l’agroécologie à Linkebeek, Jacqueline, directrice du centre de la Croix-Rouge de Jalhay contraint de fermer ses portes, Mariama, courageux pêcheur dans la mangrove sénégalaise, Bruno, militant de la plateforme Audit citoyen de la dette en Belgique, Emmanuel, un manager durable, Shafqat, Voisin Malin, et tous les autres acteurs de changement de ce voyage inédit que l’on vous invite à parcourir sur 100 pages.
Ce voyage, c’est aussi l’affirmation d’un journalisme vivant, incarné, bien ancré dans le réel. Celui qu’Imagine Demain le monde s’efforce de défendre, modestement, depuis 20 ans comme nous le rappelle son fondateur, André Ruwet, dans sa rétrospective à lire en p.96.
Un journalisme de valeurs et de solutions, à la fois critique et constructif, mené hors des sentiers battus, avec trois axes forts : l’écologie, les grandes questions de société et les relations Nord-Sud [1].
Loin du bruit ambiant, de l’info-divertissement, des nouvelles low cost et racoleuses, nous avons choisi, avec d’autres médias alternatifs, de ne pas nous laisser embarquer dans cette frénésie d’infos qui nous arrivent en vrac, sans queue ni tête. Et de ralentir. Pour prendre le recul nécessaire, questionner notre époque. Et débusquer des initiatives émergentes et des personnalités nouvelles. Toujours en quête de sens et de profondeur.
Beau voyage du bon côté de la planète !

hugues.dorzee@imagine-magazine.com

[1Ce volet Nord-Sud que nous explorons tous les deux mois aux côtés de notre partenaire, le CNCD-11.11.11., qui fête quant à lui ses 50 ans d’existence, et édite un supplément de 16 pages à lire également dans ce numéro spécial.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-2
article-numero-niveau-2