article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°118 - novembre & décembre 2016

Militance - Liège (Belgique)

Line Brasseur :
« Etre solidaire,
c’est d’une facilité déconcertante »

Elle s’investit tous azimuts, du mouvement Tout Autre Chose au site Mr Mondialisation, en passant par le Bateau Vivre, cette arche végétale construite durant l’été en bord de Meuse. Line Brasseur est une militante enjouée qui cherche à construire une autre société, plus solidaire et libérée du consumérisme ambiant.

Sur un vieux bateau de pêche reconverti en jardin suspendu, Line Brasseur, chemisier à fleurs et lunettes de soleil, déambule d’un pas énergique. Ici, elle nous montre du basilic, des choux et de la roquette. Là, un petit pommier. Plus loin, quelques plantes aromatiques peu connues : « On a de la menthe chocolat, de la sauge ananas et même de la sauge hot lips (lèvres chaudes) ! », se réjouit cette Liégeoise pleine d’entrain qui fêtera bientôt ses 40 ans. Les papillons et les abeilles sont à la fête, enivrés par les cosmos, les tagettes et les capucines qui illuminent le lieu de leurs jolies couleurs. « Ces fleurs sont pleines de saveurs nutritives et très jolies dans une assiette », glisse celle qui ne perd jamais une occasion de transmettre un bon tuyau.
Installé depuis juin sur le quai de Rome, face au Palais des Congrès et à la tour cybernétique, le Bateau Vivre [1] ne passe pas inaperçu. Le week-end, les promeneurs ne peuvent résister à l’envie d’emprunter les quelques mètres d’escaliers menant au ponton. Sur place, ils découvrent un potager, dégustent des préparations à base de plantes sauvages ou feuillettent un livre sur la permaculture prêté par la bibliothèque des Chiroux. « C’est un peu l’arche de la survie, un petit exemple de ce que l’on peut faire si tout s’effondre. Nous voulons montrer que planter une graine, faire pousser une plante, c’est à la portée de tout le monde », explique la jeune femme avant de désigner la proue d’un ton un peu espiègle. « Elle est tournée vers la tour des Finances, pour symboliser le mouvement (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Photo : A.M.

[1Cette installation fait partie du projet Liège Souffle vert lancé par l’asbl Songes, avec le soutien de la Ville de Liège et de la Province, et qui se présente sous la forme d’un parcours urbain parsemé d’installations végétales (Imagine n° 116).

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Le grand partage
alimentaire

A Berlin, la lutte contre le gaspillage de nourriture entre progressivement dans les moeurs, (...)

Lire la suite

Kali Akuno :
De Malcolm X à la justice climatique

Adolescent, Kali Akuno faisait partie d’un gang de Los Angeles. Il est aujourd’hui une des (...)

Lire la suite

Franck Otete, Filimbi
 : « Carton jaune
pour Kabila ! »

Au Congo, le président Kabila s’accroche au pouvoir contre la volonté des Congolais qui (...)

Lire la suite

Dépenser son blé
à bon escient

Avec une épicerie de proximité, une monnaie locale (le blé), une aide à la création de coopératives (...)

Lire la suite

Cyril Dion :
« L’après Demain
est en marche »

Près d’un million et demi de spectateurs ont vu Demain à travers le monde. Retour sur un film (...)

Lire la suite