article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°Agir

Publié dans notre magazine n°119 - janvier & février 2017

Une femme, une cause

Kshama Sawant : « Sanders face à Trump aurait gagné »

Activiste de gauche, membre du parti Alternative socialiste, Kshama Sawant est élue à Seattle. Proche de Bernie Sanders, elle revient sur cette campagne électorale qu’elle juge « catastrophique » et attribue la défaite des démocrates à « la figure impopulaire d’Hillary Clinton ». Rencontre avec une indignée issue d’une génération plus que jamais en marche.

Ingénieure informaticienne d’origine indienne, Kshama Sawant siège au conseil municipal de Seattle, dans l’Etat de Washington, à l’ouest des Etats-Unis. Elle a été élue sur une liste de la gauche indépendante, Alternative socialiste. Proche du mouvement Occupy Wall Street, la version américaine des Indignés, se déclarant ouvertement « socialiste », presque un gros mot au pays de l’Oncle Sam, Kshama Sawant s’est rapprochée de Bernie Sanders à la faveur des élections présidentielles américaines et regrette qu’avec Donald Trump, les Etats-Unis seront dirigés par le président le plus impopulaire et le plus mal élu qu’il soit.

Les Américains viennent d’élire un milliardaire ultralibéral et conservateur à la présidence alors que de nombreux sondages d’opinion montrent que le peuple américain se révèle, par ailleurs, plutôt progressiste et demandeur d’une politique de gauche.
Aujourd’hui, 61 %, des électeurs ont une opinion défavorable de Donald Trump. Il a été élu contre la volonté des électeurs, et même contre l’arithmétique électorale puisqu’il a obtenu moins de voix que son adversaire. Il a même recueilli moins de voix que Mitt Romney (le candidat républicain) lorsqu’il fut battu par Barak Obama en 2012. Ce désastre est le résultat de l’incapacité du Parti démocrate à présenter un candidat capable de battre Trump.

Vous pensez que les démocrates auraient dû choisir comme opposant Bernie Sanders et non Hillary Clinton ?
Bernie Sanders est l’exact contraire de Donald Trump. Il est de gauche. Il a mené sa campagne sans être financé par les entreprises. Partout où il est allé, des millions d’Américains ont répondu à son appel pour une révolution politique contre la classe des milliardaires. Si Sanders avait été opposé à Trump à l’élection présidentielle, il l’aurait largement battu. C’est mon sentiment et les sondages le confirment. Les électeurs ne viennent pas de plébisciter un candidat de droite, ils ont rejeté la figure impopulaire d’Hillary Clinton.

Bernie Sanders se positionne comme un candidat antiestablishment. Mais Donald Trump également, il a même en grande partie été élu sur cette prise de position.
Bernie Sanders veut soulever une révolution politique contre la classe des milliardaires. Son combat est sincère et cohérent. Il réclame une taxe sur les transactions spéculatives de Wall Street. Il veut renforcer le financement de l’enseignement public et du système de soins de santé, il défend le droit des femmes, veut participer au combat contre les changements climatiques. Donald Trump a également surfé sur (...)

=> Lire l’intégralité de cet entretien dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


L’Afrique s’endette

Après deux décennies de surendettement, l’Afrique a bénéficié depuis le début des années 2000 d’une (...)

Lire la suite

Les Sioux du Dakota face au pipeline illégal

Richard Bluecloud Castaneda/Greenpeace Sous la pression de l’administration Obama, l’armée (...)

Lire la suite

Climat déboussolé,
migrations forcées

Hausse des températures, montée des eaux, catastrophes naturelles… Autant de désordres climatiques (...)

Lire la suite

Thaïlande : Sur la route du riz équitable et bio

En Thaïlande, un des pays parmi les plus gros utilisateurs de pesticides et d’engrais chimiques (...)

Lire la suite

Hervé Kempf
« Tout est prêt pour que tout empire, mais tout peut aussi se retourner »

Journaliste spécialisé dans les questions écologiques, rédacteur en chef du site d’informations (...)

Lire la suite