article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Slow watt

Se chauffer avec les entrailles de la Terre

La géothermie va chercher de l’eau chaude dans les profondeurs du sous-sol pour faire tourner des turbines électriques ou chauffer des bâtiments. Jusqu’à présent délaissée en Belgique, cette technologie commence à séduire institutions et particuliers.


Etienne/Flickr

« La géothermie est disponible en continu, en toute saison et à toute heure, ce qui en fait une énergie unique dans la famille des renouvelables, plaide d’emblée Philippe Dumas, secrétaire général d’Egec (European Geothermal Energy Concil). Elle permet par ailleurs de produire de l’électricité et peut être utilisée comme moyen de chauffage. »
La géothermie est cette technique qui vise à capter de l’eau chaude dans les entrailles de la Terre. « A 10 mètres de profondeur, le sous-sol connaît une température constante de 13 à 14°, poursuit l’expert. La température s’élève ensuite de 3° lorsque l’on s’enfonce de 100 mètres. La température de l’eau dépend donc de la profondeur du captage. A moins de 200 mètres, elle fera moins de 30°. On se servira d’une pompe à chaleur, qui fonctionne comme un frigo à l’envers, pour capter la chaleur et chauffer une habitation. »
Entre 1 000 et 3 000 mètres, les températures peuvent monter jusqu’à 90°. L’eau est alors injectée directement dans un réseau de chaleur qui chauffera plusieurs bâtiments.
En zone sismique ou volcanique, des forages profonds de 3 à 5 kilomètres remontent quant à eux une eau à plus de 100°. Il est alors possible de faire tourner une turbine et produire de l’électricité. « La toute première station géothermique du monde fut installée en 1904, à Larderello, en Toscane, une région d’Italie située sur une faille sismique, poursuit Philippe Dumas. Depuis, la technique s’est bien (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Bergers urbains

Durant plus de six mois, le photographe français Denis Meyer de l’agence Hans Lucas a (...)

Lire la suite

Carol Jacob :
la voix des femmes haïtiennes

Avec son association Solidarité des femmes haïtiennes (Sofa), Carol Jacob mène un combat de (...)

Lire la suite

Papous opprimés

Au large de l’Océanie, les Papous d’Indonésie se battent pour préserver leur mode (...)

Lire la suite

Jean-Louis Gilissen, avocat :
de Seraing à la Cour pénale internationale

Avocat « de quartier », comme il se définit lui-même, installé à Seraing, Jean-Louis Gilissen (...)

Lire la suite

Tour du monde
de la Transition

Un peu partout sur la planète, des citoyens se rassemblent pour monter des projets leur offrant (...)

Lire la suite

Infirmiers de rue :
aux petits soins

A Bruxelles, l’ASB L Infirmiers de rue mène un formidable travail de première ligne (...)

Lire la suite