article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Le labo

De la politique
sans intermédiaires

Avec la création de plateformes numériques, l’émergence de la démocratie « liquide » ou les consultations citoyennes via le Web, la politique se cherche et se réinvente.

Un peu partout en Europe, des citoyens réinventent de nouvelles formes de démocratie, plus directe et participative, en dehors des partis politiques classiques. En optant pour la voie numérique, l’action directe, ou un mélange des deux. C’est le cas notamment en Espagne, dans la foulée du mouvement des Indignés. Avec l’arrivée, en 2015, de deux personnalités issues de la société civile qui ont été élues à la tête de deux grandes villes : l’ex-juge Manuela Carmena, investie maire de Madrid avec sa plate-forme citoyenne Ahora Madrid (« Madrid maintenant », lire Imagine n°111) et l’activiste du droit au logement Ada Colau et sa candidature d’unité populaire, Barcelona en Comù (« Barcelone en commun »).
Impliquer davantage les citoyens dans le fonctionnement de la ville figurait au cœur de leur programme. Ainsi, les deux équipes municipales ont rapidement mis en place des plateformes digitales de démocratie directe et participative, Decide.Madrid pour l’une, Decidim.Barcelona pour l’autre.
Les deux systèmes sont différents, mais leurs objectifs identiques : « Il s’agit d’utiliser la technologie en vue d’améliorer la démocratie, explique Saya Saulière, collaboratrice de ParticipaLab/MediaLab- Prado, qui poursuit une recherche sur Decide.Madrid. Qu’elle puisse se pratiquer sans intermédiaires politiques, de façon plus directe. »
A Barcelone, la mairie a tout d’abord élaboré un plan municipal d’action, afin de fixer les grandes orientations et les projets de la législature. De l’économie locale à la bonne gouvernance en passant par le buen vivir (bien vivre), la transition écologique et la justice globale, près de onze mille propositions ont ainsi été effectuées sur la plateforme par différentes autorités publiques, mais aussi des citoyens et des associations.
Chacune de ces idées a été commenté, discutée, agrémentée d’informations techniques, réorganisée par thématiques, mais aussi débattue lors de réunions participatives.
Au final, 70 % d’entre elles ont été (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Autre(s) article(s) sur le même thème :

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Les lanceurs d’avenir

Muntu La vitrine de l’Afrique créative D.R. « Je veux montrer ce que la créativité (...)

Lire la suite

Les métamorphoses

Dans chaque numéro, retrouvez le récit graphique inédit de Mathieu Minet dit « la Mine ». Une (...)

Lire la suite

In Koli Jean Bofane,
l’audacieux

C’est un enfant de la Belgique postcoloniale qui, après avoir bourlingué de Kin à (...)

Lire la suite