article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Le labo

Communa,
les nomades urbains

Depuis 2013, l’asbl Communa occupe, partout à Bruxelles, des bâtiments désertés pour les transformer temporairement en lieux hybrides (logements, espaces de travail partagés, restos éphémères, ateliers collectifs, galeries d’art…). Derrière cet urbanisme transitoire, dont tout le monde ressort gagnant, — les propriétaires, les occupants, le quartier et la ville —, se niche un écosystème étonnant.

« A l’origine, c’était un hangar sombre et désaffecté. Il n’y avait rien : ni électricité, ni eau, ni chauffage. On a mis sur pied un chantier participatif et tout créé en un temps record », sourit Antoine. Désormais, ce bâtiment rudimentaire et ses annexes (soit 850 m2 au total), propriétés de la commune d’Ixelles, ont fière allure : sous La Serre, c’est son petit nom, on découvre un charmant centre culturel alternatif qui redonne des couleurs à cette rue tombée en désuétude et qui devrait, à terme, retrouver une deuxième vie dans le cadre du contrat de quartier durable Maelbeek.

La Serre, c’est un resto végé et local (L’oustaou), un projet de récupération de fruits (Fruitopia), un atelier cyclo participatif (Vélo voot), un petit musée du capitalisme, des espaces de travail partagés, un repair café, un magazine participatif européen (Café Babel)… « On ne compte plus les initiatives qui gravitent ici », se réjouit Antoine. Un concentré d’énergies qui sont d’autant plus belles qu’elles seront de courte durée : en effet, cette aventure collective devrait s’étaler sur deux ans comme le prévoit la « convention d’occupation précaire  » passée entre l’asbl Communa et les autorités ixelloises.« En attendant, on continue à créer ! glissent Jo et Alan, entre deux seaux de ciment dans l’immeuble d’en face, et les gamins d’à côté sont venus nous aider à poser le carrelage. »

Rénové de fond en comble, ce bâtiment va prochainement accueillir une Maison de la récup’ et une outilthèque, lancée avec l’appui de l’asbl Tournevie : « C’est un service de prêt d’outils qui marche comme une bibliothèque : vous payez une cotisation annuelle et vous avez accès à une large gamme d’outillage de qualité pour rénover ou réparer. »

L’usage plutôt que la propriété : ce slogan va à merveille à toute l’équipe de l’asbl Communa fondée en 2013 par « cinq étudiants rêveurs et en quête de sens ». (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

Photo : Communa

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Les lanceurs d’avenir

C’est qui le patron ?! Du lait équitable et 100 % belge François Boueyrie Après son (...)

Lire la suite

Christian Panier,
l’insoumis

Derrière le juge engagé et iconoclaste se cache un juriste pointu et humaniste. A 67 ans, (...)

Lire la suite

Les métamorphoses

Dans chaque numéro, retrouvez le récit graphique inédit de Mathieu Minet dit « la Mine ». Une (...)

Lire la suite