article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Découvrir


Ils innovent pour construire un monde durable

Les lanceurs d’avenir

C’est qui le patron ?! Du lait équitable et 100 % belge


François Boueyrie

Après son succès en France, « C’est qui le patron !? » débarque en Belgique.
Son objectif : redonner du pouvoir au consommateur. Tout se passe en ligne via le site lamarqueduconsommateur.com. N’importe qui peut y accéder et proposer une marque de produits « bons, sains et responsables  » sur la base de critères prédéfinis (la rémunération du producteur, l’origine, la traçabilité…). À chacun de ces critères est ensuite associée une certaine somme, qui servira à calculer le coût final du produit. Ainsi, chaque votant identifie son rapport qualité-prix idéal. En contrepartie, le producteur accepte d’adapter sa façon de travailler.

Né en France début 2016, ce projet fait un carton. La communauté des consommateurs français a déjà créé un jus de pomme, du beurre, une pizza, du steak, de la salade, des sardines, du vin, des pâtes..., en contournant ainsi le système. « Dans la grande distribution, les vrais patrons, ne devraient pas être les actionnaires, mais bien les clients ! » proclame Sylviane Bockourt, co-initiatrice de la marque et coordinatrice pour la Belgique.

Aujourd’hui, dans les supermarchés, la course aux prix les plus bas est effectivement de Ils ont entre vingt et trente-cinq ans. Ils sont diplômés (ou pas) et toujours motivés. Ils ont en tête un projet innovant avec un impact social ou environnemental fort, mais ils ne savent pas encore très bien comment lui donner corps. En juin prochain, au terme d’une sélection de qualité, une trentaine d’entre eux participeront à la troisième édition du Déclic Tour. Pendant huit jours, entourés de pros, ces entrepreneurs en herbe vont explorer leurs propres capacités et construire pas à pas leur mise. Toutefois, quand on demande l’avis aux consommateurs, on se rend compte qu’une partie d’entre eux recherche plus qu’un prix ou qu’une qualité particulière : le produit doit être bon au niveau du goût, pour la santé et pour l’environnement, mais il doit aussi rétribuer de manière juste et équitable l’ensemble des travailleurs qui le fabriquent.

En Belgique, les internautes ont décidé de créer une marque de lait. Au total, 175 producteurs sont impliqués et une cinquantaine d’entre eux se sont engagés à respecter le cahier des charges établi par la communauté.
Pour Fabienne Dupuis de CoFerme, une coopérative fermière de l’Entre-Sambreet- Meuse, le système proposé offre aux producteurs une certaine stabilité financière. « Cette rémunération est avantageuse à double titre : elle est fixe et décidée à l’avance. Ce qui n’était pas le cas jusqu’ici. »
Sur chaque litre de lait, un producteur gagne 41 centimes, soit près de 10 cents en plus que le cours du marché actuel. Une somme évaluée de commun accord et jugée suffisamment rémunératrice. « Avec cette dynamique lancée par les consommateurs, on se sent soutenu, on recrée du lien, c’est génial », se réjouit la productrice.

Cette première « marque » de lait – qui en appelle d’autres : de la farine, du jambon et des saucisses sont en cours de création – est désormais soutenue par certaines enseignes de la grande distribution, mais C’est qui le patron ?! compte avant tout sur le bouche à oreilles : « On ne fera pas de campagne de pub, on mise avant tout sur l’implication des consommateurs. Ce qu’on leur demande, c’est d’en parler autour d’eux, et particulièrement dans les magasins où ils ne vont pas voir le produit en rayon », conclut Sylviane Bockourt. François Boueyrie (st.)

=> D’autres « lanceurs d’avenir » à lire dans notre magazine.

Photo : C’est qui le patron ?!

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Communa,
les nomades urbains

Depuis 2013, l’asbl Communa occupe, partout à Bruxelles, des bâtiments désertés pour les (...)

Lire la suite

Christian Panier,
l’insoumis

Derrière le juge engagé et iconoclaste se cache un juriste pointu et humaniste. A 67 ans, (...)

Lire la suite

Les métamorphoses

Dans chaque numéro, retrouvez le récit graphique inédit de Mathieu Minet dit « la Mine ». Une (...)

Lire la suite