article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Apprendre


Les scandales politiques
font-ils les affaires
de la démocratie ?

Une décennie après les « affaires » qui ont touché principalement Charleroi, de nouveaux scandales ont impliqué des mandataires politiques et mis en cause la gestion d’organismes publics ou parapublics. Publifin, Telenet, Kazakhgate, Samusocial… Que disent les révélations intervenues dans ces dossiers de l’état de notre système démocratique ? Et quelles conséquences engendrent-elles pour celui-ci ?

Même si cela semble paradoxal, on peut soutenir que les affaires qui ont défrayé la chronique récemment ou il y a dix ans attestent du bon fonctionnement de la démocratie belge. Ce sont en effet des mécanismes de contrôle du fonctionnement des institutions qui ont permis de détecter les problèmes : audit réalisé à la demande d’une autorité, enquête menée par un élu faisant usage de ses prérogatives pour contrôler l’intercommunale dans laquelle il représente sa commune, interpellations parlementaires…

Démontrant l’importance de sa liberté en démocratie, la presse a joué un rôle essentiel. Soit pour porter les découvertes de ces élus à la connaissance de tous, soit pour mener elle-même l’enquête. La révélation de l’affaire Publifin par Médor et par Le Vif/L’Express a stimulé en 2017 une certaine émulation entre les médias pour débusquer d’autres comportements politiques discutables, illégitimes voire illégaux.

Dans ces recherches, les outils mis en place par le législateur ou sur une base privée pour favoriser la transparence des activités des élus se sont avérés utiles. Tel est particulièrement le cas de l’obligation faite à certains mandataires ou membres de cabinets politiques de déposer annuellement une déclaration de mandats et de la mise en accès aisé de ces données par le site Cumuleo.

De même, les commissions d’enquête parlementaire instituées suite à certaines révélations ont permis à des députés de renforcer leur contrôle sur le pouvoir exécutif, de mieux comprendre certains mécanismes à l’œuvre, de mettre au jour des comportements inadéquats ou (...)

=> Lire l’intégralité de cette chronique dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Désobéir

Face à une classe politique décriée, à la puissance des lobbies et à l’arrivée au pouvoir (...)

Lire la suite

USA-Chine :
le choc des puissances

La « guerre commerciale » annoncée par le président Trump a pour principal objectif (...)

Lire la suite

Le Cap
bientôt sans eau

Dans les prochains mois, la ville de Cape Town, en Afrique du Sud, va devoir affronter une (...)

Lire la suite

Des cheveux
vendus au kilo

Très en vogue, notamment via le web, le commerce des cheveux humains n’a jamais été aussi (...)

Lire la suite

Le Maroc en marche
contre les inégalités

Depuis plus d’un an, la contestation populaire gagne du terrain dans plusieurs villes (...)

Lire la suite

Sapiens,
éternel migrant

Au cours des pérégrinations qui les menèrent hors de l’Afrique, nos ancêtres (...)

Lire la suite

Trop d’élevage
nuit au climat

Rejets massifs de gaz à effet de serre par le bétail, transport d’aliments et (...)

Lire la suite

Comment parler
du pire ?

Les médecins annoncent souvent des mauvaises nouvelles. Comment font-ils ? Peut-on s’en (...)

Lire la suite

Des métaux sales
pour des énergies propres

Pour libérer la planète de la toute-puissance du pétrole, on nous annonce une révolution « (...)

Lire la suite