article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


New York, verte et rebelle

Vent debout contre
les armes à feu

« Assez, c’est assez ! » Le 24 mars dernier, New York a crié en masse son ras-le-bol face à l’incapacité du gouvernement fédéral à revoir en profondeur la législation sur les armes. Ici aussi, les jeunes sont les moteurs d’un mouvement dont la ferveur rappelle les grandes marches pour les droits civiques des années 1960. Mouvement qui pourrait bien faire la différence lors des prochaines élections sénatoriales.


cc Mobilus In Mobili

« Vous avez peur de la NRA ? J’ai quelque chose de beaucoup plus effrayant pour vous : le peuple des Etats-Unis ! » Par cette formule provocante attaquant frontalement la très puissante National Rifle Association, le sénateur new-yorkais Chuck Shumer traduisait l’optimisme qui régnait à New York, ce samedi 24 mars, quand toute la ville est descendue dans la rue pour protester en masse contre l’incapacité du gouvernement à légiférer sérieusement sur les armes à feu.

Certes, on n’était pas à Washington, l’épicentre de la grande Marche pour nos vies qui a rassemblé des centaines de milliers de manifestants, mais ici aussi, l’appel des étudiants du lycée Marjory Stoneman Douglas, en Floride, où s’est produite la terrible fusillade de février dernier, a été largement entendu.

Selon le maire de New York, ils étaient près de deux cent mille à brandir des calicots « Never again ! » (Plus jamais ça) ou « Enough is enough ! » (Assez, c’est assez), le long de Central Park. Deux kilomètres de marée humaine où se mélangeaient toutes les générations, des familles avec poussettes aux couples aux cheveux argentés, en passant par des groupes de jeunes vêtus d’orange, la couleur du mouvement qui milite pour un contrôle plus strict des armes à feu.

« Il y a une ferveur dans l’air que je n’ai plus rencontrée depuis longtemps  », s’exclame Anne Klass, une manifestante, en écoutant un groupe chanter « Les enfants ont raison » sur un air culte des Who, tandis que des étudiants, un peu plus loin, entonnent avec ferveur un « Hé hé, hoho, la NRA doit partir ».

« Tout ça me fait penser aux grandes marches pour les droits civiques et contre la guerre du Vietnam », glisse cette babyboomer, un rien nostalgique.

Sur le podium derrière lequel on aperçoit l’International Trump Tower, Alex Clavering, vingt-six ans, un des organisateurs de la marche new-yorkaise, invite tout le monde à voter « pour amplifier nos voix ».

« Et si les élus ne font rien, éjectez-les ! », clame-t-il sous les vivats de la foule.

Aujourd’hui, les élections sénatoriales du 8 novembre prochain sont sur toutes les lèvres et le long du cortège, de nombreux volontaires incitent les jeunes à s’inscrire sur les registres électoraux. « C’est clairement une question que j’aurai en tête quand j’irai voter », confie Emma, étudiante dans une université du Connecticut, qui s’est levée à six heures du matin pour parcourir avec quatre amies les 200 kilomètres qui les séparent de la Grosse Pomme.

Du côté républicain, on s’inquiète à juste titre : « Si rien n’est fait en matière de contrôle des armes à feu, les jeunes vont (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Aviation :
un débat
sous les radars

Les émissions de CO2 issues du trafic aérien pourraient doubler, voire tripler d’ici (...)

Lire la suite

Les fantômes de 68

D.R. Il y a quelque chose dʼabsurde et de réjouissant à voir Mai 68 aujourdʼhui (...)

Lire la suite

Graciela Lopez,
une féministe
dans l’Altiplano

La Bolivie est un des pays les plus progressistes au monde en matière de droit des femmes, sur (...)

Lire la suite

Antoine Kaburahe,
un journaliste en exil,
mais debout

Depuis la Belgique où il vit en exil, Antoine mais debout Kaburahe, directeur d’Iwacu, le (...)

Lire la suite

Train et vélo,
un mariage à arranger

Faciliter les alliances train-vélo est l’un des meilleurs moyens d’accélérer la (...)

Lire la suite

Toutes les bananes
sont dans la nature

Plus de 95 % des bananes consommées dans les pays développés proviennent d’un seul type (...)

Lire la suite