article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Web

Le « tétralemme »
ou l’art de couper les cheveux en quatre

Et si, pour remettre en question nos habitudes de pensée, et même nous contredire sereinement, nous options pour le tétralemme ? Un art difficile, mais ô combien stimulant.

Vous avez dit « tétralemme ». Késako ? Du grec tétra (quatre) et lemme (proposition), le tétralemme est une sorte de « dilemme » complexifié. Le dilemme comporte deux propositions en tension (on doit obtenir un médicament pour sauver quelqu’un, mais il faut le voler parce qu’on n’a pas de prescription médicale – quel que soit le choix, on contrevient à un principe éthique).

Le tétralemme comporte lui quatre branches et peut ouvrir sur la complexité de nos choix et de nos vies. Formellement, il se présente comme une quadruple proposition du type : X existe, X n’existe pas, X existe et n’existe pas, X ni n’existe ni n’existe pas. Ou : oui, non, oui et non, ni oui ni non.

Quel est l’intérêt d’une telle pratique... ? C’est de pouvoir remettre en question nos habitudes de pensée, et même de nous contredire sereinement. Nous sommes classiquement dans une pensée dichotomique, qui fonctionne par bipolarité (telle chose existe ou n’existe pas). Nous héritons là de la logique aristotélicienne qui a structuré la pensée occidentale. Aristote disqualifie le tétralemme parce qu’il contrevient au principe de non-contradiction qui fonde sa logique : « Il est impossible qu’un même attribut appartienne et n’appartienne pas en même temps et sous le même rapport à une même chose » [1]. Assurément, une chose peut être verte aujourd’hui et rouge demain (ainsi en est-il des tomates). Mais il est impossible que cette caractéristique apparaisse simultanément et s’applique du même point de vue à cette chose. C’est à la fois un principe de vérité et de discussion. On ne peut pas discuter avec quelqu’un qui soutient une chose et son contraire : « La discussion avec cet adversaire est sans objet, il ne dit rien. Il ne dit ni ‘‘ainsi’’, ni ‘‘non ainsi’’, mais il dit ‘‘ainsi et non ainsi’’, et ensuite de nouveau nie les deux et dit ‘‘ni ainsi, ni non ainsi’’ » [2].

Rétablir l’équilibre des contraires
Tout ça vous paraît évident ? Vous êtes aristotélicien sans peut-être le savoir ! Il vous sera alors utile de laisser une petite place à une logique différente, la logique du flux et de la contrariété, en jeu dans le tétralemme. C’est la logique d’Héraclite notamment (6e s. av. J.-C.) : si tout se meut, alors toute réponse à propos de n’importe quoi est également juste, et ce qui est en mouvement est « ainsi », « pas ainsi », « ainsi et pas ainsi », « ni ainsi, ni pas ainsi » [3]. Dans cette lignée, le sceptique Pyrrhon (4-3e s. av. J.-C.) nie qu’une chose soit bonne ou mauvaise, vraie ou fausse en soi ; il n’admet pas qu’une chose soit, en elle-même, plutôt ceci que cela. Il souligne que nos pensées et notre langage sont dictés par les habitudes et les conventions, pas par le réel lui-même.

Nous faisant héraclitéens ou sceptiques, nous pourrions considérer que le principe de non-contradiction est une façon de construire des fictions qui simplifient jusqu’à l’erreur le rapport au réel. Travailler les tétralemmes c’est donc (...)

=> Lire l’intégralité de cette chronique dans notre magazine.

[1Aristote, étaphysique, livre Gamma, chap. 3, 1005 b 19-20.

[2Aristote, Métaphysique, livre Gamma, chap. 4, 1008 a 30-34.

[3C’est la doctrine d’Héraclite telle qu’elle est présentée (et disqualifiée) par Platon dans le Thééthète 183ab.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Marie-Hélène Lafon,
au plus près des saisons

Fille de paysans, l’écrivaine Marie-Hélène Lafon a grandi dans une ferme isolée du (...)

Lire la suite

Hubert Reeves,
le réveil vert

A terme, la moitié des espèces vivantes pourraient disparaître, plongeant l’homme dans un (...)

Lire la suite

Jobs à la con

Vous avez l’impression que votre emploi ne sert à rien, ou pire, qu’il est néfaste (...)

Lire la suite

Youtubeurs
en prise directe

Osons causer, Professeur Feuillage, Usul, Tout est politique, Data Gueule, Naya Ali, Partager (...)

Lire la suite