article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Agir


Publié dans notre magazine n°133 - mai & juin 2019

Armement nucléaire

Jean-Pierre Dupuy : « Nous sommes au sommet de la rationalité et de la folie »

Jean-Pierre Dupuy, polytechnicien et ingénieur devenu philosophe, est professeur à l’Université de Stanford aux Etats- Unis. Il travaille depuis de nombreuses années la question de la catastrophe (il a notamment publié en 2002 Pour un catastrophisme éclairé), et notamment celle de notre anéantissement par l’arme atomique. Dans son dernier essai métaphysique, La guerre qui ne peut pas avoir lieu (Desclée de Brouwer, 2019), il décortique la dissuasion nucléaire.

Pourquoi nous intéressons-nous si peu à la question des armements nucléaires ?
En fait, les gens ne croient tout simplement pas qu’une guerre nucléaire peut avoir lieu. Moi-même d’ailleurs j’ai du mal à y croire. Le nombre de victimes potentielles est tellement monstrueux qu’il ne nous dit rien. L’horreur est impossible à se figurer, c’est la thèse du penseur autrichien Günther Anders.
Moi je travaille (entre autres) sur ce sujet depuis vingt-cinq ans, même si je n’ai écrit mon livre que l’été dernier. Et quand j’en parle autour de moi, on me répond « mais tu es sûr qu’il faut prendre ça au sérieux ? ».
Les gens pensent en fait – à tort ! – que si une guerre a lieu c’est parce qu’elle aura été voulue. Mais c’est une erreur fondamentale.
Il se peut qu’elle soit un jour voulue, mais il est vrai que ni Kim, ni Trump, ni Poutine, ni Xi Jinping aujourd’hui ne veulent une guerre nucléaire, de la même manière que ni Khrouchtchev ni Kennedy ne la voulaient lors de la crise des missiles de Cuba. Non, si elle a lieu, ce sera à cause d’un accident. De quelque chose que personne ne veut, mais qui se produit quand même : une mauvaise (...)

=> Lire l’intégralité de cet entretien dans notre magazine.

Photo : D.R.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Micromobilité :
effet de mode
ou engins d’avenir ?

Vincent de Lannoy Longtemps considérés comme des jouets, les trottinettes, monoroues et autres (...)

Lire la suite

Grands-parents
pour le climat :
le réveil des consciences

Ils ont connu la paix de l’après-guerre, les golden sixties, les vertus de l’Etat social actif. (...)

Lire la suite

Co-habiter

Sur nos nuques, le souffle des effondrements se fait sentir : survivre nous force à adopter (...)

Lire la suite

Joseph Rahall :
Rendre leur terre
aux Sierra-Léonais

Dix ans de guerre ont fait basculer la Sierra Leone dans la pauvreté. Aujourd’hui, ce petit Etat (...)

Lire la suite

Venezuela :
la malédiction
du pétrole

Disettes forcées, résurgence de maladies disparues, fuite massive de populations…, le Venezuela, (...)

Lire la suite

Faire de la Belgique
un Etat hospitalier

Après avoir convaincu soixante-six conseils communaux de s’engager pour les migrants, la campagne (...)

Lire la suite