article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3

Se retrouver


Publié dans notre magazine n°133 - mai & juin 2019

Migrations

Tabane :
panser les plaies
de l’exil

Vincent de Lannoy

Derrière l’exil, il y a aussi de grands traumatismes liés à des situations de guerre, de conflit, de viol ou de violence. Tabane, à Liège, une association pionnière dans le réseau de santé mentale, développe une prise en charge inclusive des personnes étrangères en mêlant l’accompagnement psychomédico- social, l’ethnopsychiatrie, des ateliers collectifs… Reportage au sein de cette petite équipe pluridisciplinaire confrontée à des souffrances développées ici et là-bas, qui accueille avec soin et humanité des familles, des couples, des personnes isolées, au-delà de leurs histoires, leurs pratiques et leurs références culturelles.

Nafissa ne peut réprimer ses sanglots. « J’ai perdu mes parents à l’âge de 3 ans », raconte la jeune femme arrivée du Niger en 2010, sans en dire davantage. Mais derrière ses yeux rougis, on devine un immense désarroi. « Ne pleure pas », la console Jacqueline, camerounaise d’origine, elle aussi cabossée par la vie, mais plus à l’aise avec la parole : « Ils ont tué mon mari. Ma fille de 30 ans a été poignardée. J’ai eu de gros problèmes de santé et on m’a opérée trois fois. Sans mon fils réfugié ici et sans la Belgique qui m’a accordé le regroupement familial, je ne serais sans doute plus vivante. »

Autour de la table, on sent une écoute attentive. « Au début, j’étais très renfermée et stressée, mais maintenant ça va beaucoup mieux », se félicite ensuite Leïla en sortant de son sac quelques bijoux faits main. « Ils sont très beaux », lui confie sa voisine. « Venir ici me fait du bien », enchaîne Yatsou, loin de sa Guinée natale, avant de tendre l’oreille vers la pièce d’à côté, où son petit de deux ans dort paisiblement.

Mot à mot, la conversation se poursuit paisiblement dans la salle de séjour de la maison Tabane. Située au n° 510 de la rue Saint- Léonard à Liège, cette Asbl rattachée au Club André Baillon effectue un remarquable travail d’accompagnement de personnes migrantes ou d’origine étrangère victimes de traumatismes fortement liés à l’exil (conflits, guerres, violences, viols…).

Fondée en 2007 par Dan Schurmans, médecin-psychiatre, un des pionniers de l’ethnopsychiatrie en Belgique, l’association liégeoise figure parmi les six équipes spécialisées composant le réseau Exil et santé mentale créé en 2016 en Région wallonne [1].

« Tabane Ibrahima est le nom d’un guérisseur traditionnel sénégalais que le Dr Schurmans a côtoyé dans les années 1970, explique Luc Snoeck, le coordinateur du dispositif Tabane qui compte aujourd’hui une vingtaine de professionnels (psychologues, assistants sociaux, psychomotricienne, médecins…). Très touché par son intelligence, son humanité et la rigueur de sa pratique, il a voulu alors lui rendre hommage en donnant son nom à l’association. »

Depuis près de douze ans, celle-ci propose un accompagnement psycho-médico-social, des consultations en groupe, des activités collectives (ateliers créatifs, jardinage, séances de contes, sorties culturelles…), mais aussi des formations destinées aux professionnels. « Nous travaillons avec un public fragilisé, en grande souffrance psychique, profondément marqué par des parcours d’exil lourds et parfois complexes, confronté à une double référence culturelle : celle d’origine et celle du (...)

=> Lire l’intégralité de cet article dans notre magazine.

[1Santé en exil, Tabane, Clinique de l’exil, Sémaphore, CINL et Espace 28.

article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3
article-numero-niveau-3


Moria ou
les limbes de l’Europe

Au-delà des conditions d’hébergement précaires, des lourdeurs administratives, de la promiscuité et (...)

Lire la suite

Rompre avec nos familiarités

Les philosophes pratiquent le questionnement, inventent des aventures insolites, des utopies et (...)

Lire la suite